Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Français souhaitent plus de relations avec les entreprises

Publié le par

Le Salon des centres de contacts et de la relation client, qui se tiendra entre le 11 et le 14 avril 2005 à Paris, accueille davantage de professionnels de la relation client et innove avec la création de plusieurs pôles d’informations et de conseil.

«Le Seca renoue en 2005 avec la croissance des années 1999 et 2000, assure Corine Zarzavatdjian, commissaire générale du salon du Salon des centres de contacts et de la relation client, qui se tiendra du 11 au 14 avril à Paris. Une croissance illustrée par la présence d’acteurs tels que Siebel, Microsoft ou SAP qui participent pour la première fois au salon. Et par le retour de sociétés absentes depuis quatre ans, comme France Télécom.» Et la grande nouveauté, c’est la participation, pour la première fois cette année, des outsourcers, regroupés au sein du village Services. Seront présents B2S, Vitalicom ou Phone Marketing, «qui souhaitent mettre en avant leurs activités et leur profession en général», explique Corine Zarzavatdjian. L’édition 2005 du Seca innove par ailleurs avec la création d’un pôle Animation installé à l’entrée du salon. Il traitera des fondamentaux de la relation client afin «de guider les entreprises dans leurs choix», précise Corine Zarzavatdjian. Nouveau aussi, le pôle Conseil a pour mission d’informer les visiteurs sur les enjeux du marketing relationnel et de la relation client. Enfin, dernière nouveauté: un pôle Études qui conseillera les visiteurs sur les outils de mesure de la qualité et de la satisfaction client. «Dans ce contexte, nous publions les résultats d’une étude réalisée en janvier dernier, en partenariat avec Teleperformance Étude, qui dresse le portrait des attitudes et des attentes des consommateurs vis-à-vis des services de relation client», explique le commissaire général. Premiers résultats de l’étude: les Français sont demandeurs de contacts avec les entreprises, et l’avenir de la relation client se joue sur la Toile. «Si le téléphone reste le média préféré des consommateurs, 25% des personnes interrogées assurent qu’elles utiliseront plus souvent le Web pour contacter les entreprises, si elles en ont la possibilité», constate l’étude.