Mon compte Devenir membre Newsletters

Les acheteurs français pas si satisfaits des commerciaux

Publié le par

Seuls 60% des acheteurs français jugent leurs relations avec les commerciaux “bonnes” ou “excellentes”. C'est ce qui ressort d'une enquête* menée par DDI , société de conseil en ressources humaines.

C’est en Allemagne que les acheteurs jugent le mieux les commerciaux: 70% estiment que leurs relations avec eux sont “bonnes” ou “excellentes”. En France, ils sont 60%, contre seulement 47% en Grande-Bretagne. C’est ce qui ressort d’une enquête* menée par DDI, société de conseil en ressources humaines.

 

Ces avis doivent cependant être pondérés. Ainsi, à la question: “Est-ce que les commerciaux répondent à vos attentes?”, 66% des acheteurs français répondent positivement, ce qui laisse quand même plus d’un tiers d’acheteurs insatisfaits. 58% des acheteurs français indiquent par ailleurs que leur niveau d’exigences augmente. Les attentes les plus fréquentes portent sur la connaissance du secteur d’activité, l’écoute et la capacité à apporter des conseils.

Moins de la moitié des acheteurs français pensent que le niveau d’expertise des commerciaux a augmenté au cours des cinq dernières années. Pire: beaucoup d’acheteurs pensent que l’expertise des commerciaux se dégrade. L’un d’entre eux soulève même la question de la formation des commerciaux et de leur turnover: «Trop de jeunes commerciaux peu formés et sous-payés défilent dans mon bureau puis disparaissent.»

* Cette étude a été conduite fin 2007 auprès d’un échantillon de 2705 acheteurs internationaux, dont 419 acheteurs français (15% de l’échantillon).