Mon compte Devenir membre Newsletters

Les bugs informatiques coûtent 0,6% du PIB américain chaque année

Publié le par

Un logiciel défaillant et c’est toute une entreprise qui peut être bloquée durant plusieurs heures. Conséquence : près de 60 milliards de dollars de pertes de productivité chaque année aux USA.

Qui n’a jamais vu son ordinateur « planter », un logiciel devenir inopérant le temps d’une journée ? Les « bugs » informatiques dus à des défauts de développement et de conception des logiciels font partie de la vie quotidienne des utilisateurs d’ordinateurs. Jusqu’à présent, aucune étude n’avait mesurée précisément l’impact de ces « bugs » sur la vie économique des entreprises. C’est désormais chose faite avec une enquête réalisée aux Etats-Unis. Les problèmes dus à des défaillances de logiciels coûteraient chaque année 59,5 milliards de dollars, soit 0,6% du PIB américain. Un chiffre impressionnant obtenu grâce à une étude menée durant 18 mois par le National Institute of Standards and Technology auprès d’entreprises de différents secteurs. En France on n’atteint sans doute pas ces sommets, mais l’étude américaine donne néanmoins une idée de l’ampleur du manque à gagner lié au temps passé à réparer ces pannes et à la perte de productivité qui en découle. Selon les auteurs de l’étude, les solutions seraient pourtant simples : il suffirait que les éditeurs effectuent des contrôles plus stricts avant la commercialisation de leurs logiciels pour éviter une bonne partie des « bugs » et ainsi réduire les pertes de plus de 22 milliards de dollars.