Mon compte Devenir membre Newsletters

Les centres d’appels négocient avec le gouvernement

Publié le par

Réunis par Jean-Louis Borloo dans un groupe de travail, les professionnels des centres d’appels ont fait plusieurs propositions pour enrayer le “phénomène” des délocalisations.

À la manière forte employée par Nicolas Sarkozy, qui tentait d’obliger les télé-opérateurs “délocalisés” à indiquer à leur interlocuteur où ils se trouvaient, le ministre de l’Emploi a préféré le dialogue. Jean-Louis Borloo a réuni le mois dernier un groupe de travail composé de chefs d’entreprises spécialisés dans la relation client et de donneurs d’ordre autour du thème de la promotion de la qualité des centres d’appel made in France. Le rapport rendu le 4 novembre contient deux propositions acceptées par le ministère. En premier lieu, la création d’un label de responsabilité sociale qui distinguerait les entreprises qui remplissent certains critères en matière de formation, d’intégration des salariés, de conditions de travail… Décerné par un organisme indépendant, il entrerait notamment dans les critères de sélection lors d’appels d’offres publics. Deuxième volet : la formation. Sur un total de 25 000 emplois créés tous les ans durant les trois prochaines années, 10 000 seront réservés à des demandeurs d’emplois qui auront suivi une formation appropriée. Les premières annonces concrètes seront faites dans le courant du mois de décembre.