Mon compte Devenir membre Newsletters

Les centres de vacances Belambra s'ouvrent à l'international et aux séminaires

Publié le par

Les centres de vacances Belambra revoient leur positionnement pour conquérir des clients en dehors de France et développer des offres vers les entreprises qui souhaitent organiser des séminaires.

Des villages situés sur les plus beaux sites touristiques de France, dans des zones aujourd’hui inconstructibles du littoral. Voilà le plus bel héritage des clubs de vacances Belambra. L’autre héritage, moins facile à gérer, est celui de l’image pas toujours très valorisante des clubs VVF… Créée fin 2007, la marque Belambra regroupe en effet une soixantaine de clubs VVF et a pour objectif de revaloriser l’image de marque de ces clubs de vacances qui étaient à l'origine dédiés au "tourisme social". Aujourd’hui, la moitié des sites ont été entièrement rénovés pour coller à la nouvelle stratégie de la société: cibler une population plus aisée que celle qui fréquentent traditionnellement les clubs VVF depuis les années 1960 et s’ouvrir à une clientèle européenne, jusqu’ici très peu présente dans ces sites touristiques très “franco-français”.


Première conséquence: la création d’une direction des ventes internationales pour faire en sorte que 25% au moins des futurs vacanciers soient recrutés en dehors de la France. Le canal de vente sera le même que pour la France, à savoir la vente à distance. C’est en effet grâce à des catalogues et, depuis quelques années, via un site Web, que l’enseigne Belambra commercialise ses produits. «Nous disposons d’un centre d’appels d’une soixantaine de positions pour répondre aux questions de nos clients, qui sont de plus en plus nombreux à commander sur Internet puisque ce canal représente 40% de nos ventes», assure Venessa Diriart, directrice des ventes France de Belambra et qui anime aussi une équipe de commerciaux chargés de prospecter les comités d’entreprises, l’autre canal de vente des séjours dans les clubs. Le site Web de la marque vient lui aussi d’être entièrement rénové pour traduire le nouveau positionnement de Belambra, qui orchestre ce printemps sa première grande campagne de communication dans les médias.

Et pour compléter le repositionnement de la marque, Belambra souhaite aussi développer ses offres à destination des entreprises qui recherchent des lieux capables d’accueillir un grand nombre de personnes pour des séminaires ou des conventions. «D’ici à la fin de l’année, nous compterons une quinzaine de sites – sur les 60 que nous avons aujourd’hui – qui seront adaptés à recevoir des groupes de professionnels», ajoute Éric Belluardo, directeur marketing produits de Belambra. Cet axe de développement doit permettre aux villages vacances de vivre en dehors des périodes de vacances scolaires en visant une clientèle B to B à la recherche de sites pouvant loger plusieurs centaines de personnes et offrant des infrastructures d’accueil pour des réunions. Les sites qui bénéficient du label “séminaires” sont tous situés à proximité d’un aéroport ou d‘une gare et peuvent accueillir en moyenne des groupes de 600 à 700 personnes.