Mon compte Devenir membre Newsletters

Les deux tiers "seulement" des patrons de PME et PMI s'intéressent à la motivation de leurs collaborateurs

Publié le par

Les patrons de PME et PMI qui s'intéressent à la motivation de leurs collaborateurs, privilégient les avantages financiers, loin devant la formation et les avantages “d'ordre humain”. Tel est le constat de l'enquête menée par Pouey International, spécialiste de la gestion du risque client et du renseignement d'affaires.

90% des responsables d'entreprises françaises jugent la motivation des salariés primordiale, mais seulement les deux tiers mènent des actions dans ce sens. C'est le résultat d'une enquête menée par Pouey International, spécialiste de la gestion du risque client et du renseignement d'affaires, auprès des PME et PMI françaises. Les deux secteurs les plus soucieux de la motivation de leurs collaborateurs sont les sociétés de services (73,3%), suivi de l'industrie (64,8%). Parmi celles qui ont une approche active de la motivation 82,4% privilégient les avantages financiers. Une politique qui se traduit dans un peu plus des deux tiers des cas par des primes. Viennent ensuite les intéressements aux résultats (50%) et le salaire (39,8%). Second levier de motivation évoqué au cours de l'étude par les managers sondés: la motivation via la formation (49,6%), devant les avantages d'ordre humain, de type conditions de travail, communication interne…. (44%). Enfin, une frange des responsables de PME et PMI, 1,8%, reconnaît mener une politique de «management par la peur». L'étude ne dit pas si le résultat est probant !