Mon compte Devenir membre Newsletters

Les directeurs commerciaux mieux rémunérés en 2010

Publié le par

Le Guide des salaires vient de sortir son édition 2011. Deux grandes tendances pour les fonctions commerciales: hausse des salaires et écart important entre hommes et femmes.

Les salaires de la fonction commerciale sont sur la pente ascendante. Le Guide des salaires 2011 (ESF Éditeur) vient de paraître, et montre notamment que si le directeur commercial gagnait en moyenne 51% du salaire du directeur général en 2009, ce taux grimpe à 64% en 2010. La rémunération globale médiane des directeurs commerciaux s’élève à 95900€ annuels (contre 91160 € en 2009, soit +5,2%), avec un an de plus en âge et en ancienneté que l’an passé. Dans le classement des fonctions de direction, le directeur commercial occupe la 8e place, comme l’an passé. Il est devancé, par ordre d’importance, par le directeur général, le directeur général adjoint, le directeur des systèmes d'information, le directeur des affaires financières, le directeur des ventes export, le directeur industriel et le directeur marketing.

L’enquête annuelle, menée au 1er trimestre 2010, montre également que le directeur des ventes bénéficie d’une ancienneté allongée de deux ans en 2010 par rapport à 2009. Sa rémunération globale médiane a augmenté de 12,34%, soit 76590€ annuels (contre 68150€ en 2009) et avec un profil plus âgé de deux ans en âge et en ancienneté. «Cette hausse est essentiellement due à une augmentation du salaire fixe du directeur des ventes, la partie variable étant restée globalement stable. Il apparaît également que les directeurs des ventes en poste disposent d’une plus grande expérience que l’année précédente», décrypte Claire Cabaret, chef de produit du Guide des salaires.

Dans les autres fonctions commerciales, les rémunérations sont également à la hausse: environ 2% d’augmentation pour les ingénieurs commerciaux et technico-commerciaux par exemple. «Compte tenu de la conjoncture, nous ne sous attendions pas à ces progressions. Toutefois, ces résultats sont à prendre avec précaution: les 180 entreprises sondées sont un échantillon, et non un panel. Ce qui signifie que ce ne sont pas les mêmes d’une année sur l’autre. Néanmoins, l’étude permet d’observer une tendance», précise Claire Cabaret.

L’étude, qui porte également sur les différences hommes-femmes, démontre que dans les fonctions commerciales, les hommes perçoivent en moyenne une rémunération supérieure de 35% à celle des femmes. Cet écart est d’autant plus remarquable que, toutes fonctions confondues, il s’élève à 27%. Le salaire annuel moyen d’une femme dans les métiers de la vente s’élève à 34610€, quand celui d’un homme atteint les 53390€. La différence de rémunération serait essentiellement due à un écart de rémunération variable: «La part de rémunération variable d’une femme dans la sphère commerciale est inférieure de 56% à celle d’un homme. Cet écart, très important, pose une vraie interrogation!», s’étonne Claire Cabaret. Par ailleurs, cette différence, au détriment des femmes, est à mettre en perspective avec le fait que plus de la moitié (59%) de l’échantillon de la famille “commercial, ventes” sont des hommes.

L'intégralité du Guide des salaires 2011 (141 fonctions au total) peut être commandée depuis le site www.guide-des-salaires.com