Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entreprises tardent à prévenir les effets du papy boom

Publié le par

Si 57% des DRH considèrent l’impact du choc démographique comme une problématique à court terme, seuls 9% ont déjà mis en place des actions spécifiques.

En France, 57% des directeurs des ressources humaines ont conscience des risques à court terme induit par le choc démographique. C’est le résultat d’une étude menée, en février dernier, par la Cegos (cabinet de conseil en ressources humaines), auprès de 150 DRH et 150 cadres de toutes fonctions. Une enquête qui révèle une prise de conscience – lente mais certaine – des dirigeants : ils étaient seulement 48%, un an plus tôt à se montrer attentifs aux conséquences annoncées du papy-boom. Pourtant, paradoxalement, ces mêmes dirigeants tardent à prendre les mesures qui s’imposent : 9% seulement en ont d’ores et déjà pris. C’est bien peu au regard des prévisions de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) qui, dès 2002, évoquait une pénurie des cadres à partir de… 2004 !