Mon compte Devenir membre Newsletters

Les femmes managers se retrouvent de plus en plus nombreuses dans des clubs professionnels

Publié le par

Emmanuelle Gagliardi, coauteur du “Guide des clubs et réseaux au féminin”, explique l'engouement des femmes pour les clubs professionnels, constitués majoritairement de femmes managers. Décryptage du phénomène.

Que représentent les clubs et réseaux féminins ? 
Emmanuelle Gagliardi : Un phénomène de société  ! Nous recensons dans ce guide plus de 200 clubs animés et constitués par des femmes. Pour beaucoup, il s’agit de véritables outils de lobbying et de networking au service de la cause des femmes dans le monde professionnel. De plus en plus de managers en jupe accèdent à des postes à responsabilités ou créent leur entreprise. Elles se sentent souvent seules et recherchent dans ces structures une aide. Que ce soit au niveau professionnel, évidemment, mais aussi au niveau relationnel. Ainsi, et c’est la vraie différence avec les clubs professionnels mixtes qui sont très axés sur le business, il est possible dans un club féminin de s’échanger les coordonnées d’un fournisseur et d’un bon coiffeur  ! C’est cette particularité qui attire de plus en plus de managers féminins dans ces clubs.

Quelles sont les différentes typologies de clubs
professionnels ? 
Emmanuelle Gagliardi : À l’origine, il n’y avait que des clubs de femmes issues des grandes écoles. Elles ont reproduit ce mode de rencontre dans leur entreprise. Mais l’offre s’est élargie. Ainsi on trouve par exemple l’European Professional Women’s Network qui regroupe 3000 femmes en Europe et 1000 en France.  À l’opposé, existe le Chine Networking Lunches, qui ne compte que quelques dizaines de membres. Dans les deux cas, ceux-ci y trouvent un levier pour booster leur carrière et s’imposer dans un monde du travail où le management est encore souvent trop masculin.