Mon compte Devenir membre Newsletters

Les performances des e-mails commerciaux varient d’un secteur à l’autre

Publié le par

Emailing Solutions vient de publier son premier baromètre des performances des campagnes d’e-mail marketing. Les courriers B to B sont plus ouverts, mais moins efficaces que ceux du B to C.

L’étude de l’éditeur de logiciels d’e-mailing et de suivi des campagnes d’e-mail couvre le dernier trimestre de l’année 2004 et il confirme qu’à l’instar du marketing direct « traditionnel », les performances du courrier électronique varient en fonction du secteur d’activité. Premier constat : la clientèle « entreprise » est plus encline à ouvrir les messages à caractères commerciaux que les particuliers. Dans les campagnes B to C, le tout meilleur taux d’ouverture des messages revient aux annonceurs du secteur média/presse, avec 46,9%. C’est moins que les annonceurs B to B, qu’ils vendent du service (47%), ou des biens industriels (54,9%). En revanche, ces clients semblent moins convaincus que ceux des annonceurs « grand public » : seuls 12,8% des messages ouverts dans le secteur des services B to B (19,5% pour l’industrie) donnent lieu ensuite à un clic amenant le client potentiel sur le site de l’annonceur. En B to C, tous les secteurs font mieux hormis la VAD (18,7% de taux de clic), la palme de l’efficacité revenant aux entreprises du luxe avec 28,3% des personnes qui visitent le site après avoir lu le message.