Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salaires des commerciaux ne connaissent pas la crise

Publié le par

Mal payés en temps de crise les commerciaux ? C’est un mythe, à en croire les résultats de l’étude salaire 2003/2004 réalisée par Maesina-Hewitt.

« L’ensemble des collaborateurs des fonctions marketing et vente ont obtenu des augmentations de salaire très honorables, supérieures à l’inflation et à ce qui avait été observé il y a un an », constate Jean-Michel Azzi, P-dg de Maesina International Search, qui présente, avec Hewitt, l’étude salaire 2003/2004 des fonctions vente et marketing. Les dirigeants ont vu leur rémunération augmenter de 4,1% ; les managers, de 4,3% et les équipes commerciales de 2,3%. Ces derniers ont donc finalement, moins bien tiré leur épingle du jeu que l’encadrement. Jean-Michel Azzi émet, à ce sujet, une hypothèse : selon lui, « la nature même des critères du variable aurait joué. La partie variable de l’encadrement est souvent indexée sur des objectifs qualitatifs moins malmenés par la crise que les critères quantitatifs qui composent encore l’essentiel du Selon Maesina et Hewitt, la fonction commerciale affiche des hausses de salaire plus importantes que les service marketing. « Les commerciaux, qui disposent d’un variable, ont plutôt bien réalisé leurs objectifs ce qui a joué en leur faveur », explique Jean-Michel Azzi. Enfin, cette étude 2003/2004 met, semble-t-il, un terme à l’augmentation récurrente depuis plusieurs années du nombre de collaborateurs bénéficiant d’une rémunération variable. « On sent désormais cette proportion plafonner », conclut Jean-Michel Azzi.