Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salariés des centres d’appels bichonnés chez SNT

Publié le par

SNT France vient de conclure un accord d’entreprise favorable aux 2 100 collaborateurs de ses centres d’appels et de contacts clients.

Le groupe SNT France, né en 2001 de la reprise des activités call-center d’Atos Origin, vient de conclure un accord d’entreprise sur le statut de ses salariés avec les syndicats CFDT et CGC présents dans l’entreprise. Alors que les métiers des centres d’appels, encadrés par des accords peu favorables, sont, la plupart du temps, considérés comme peu valorisants et difficiles, l’entreprise a voulu s’inscrire dans une relation durable avec ses 2 100 salariés. « L’accord, précise Françoise Gagnier, directeur général de SNT France, prévoit l’octroi d’un treizième mois à nos salariés ainsi qu’une couverture maladie d’un excellent niveau. (…) Nous avons également intégré un système de primes variables qui s’ajoutent à leur salaire et qui dépendent de leur performance ». Ces primes, auxquelles peuvent s’ajouter des super-primes, peuvent représenter 10 à 15 % de la rémunération globale.