Mon compte Devenir membre Newsletters

Les vendeurs en magasin toujours influents

Publié le par

L'impact d'un vendeur en magasin reste important auprès des consommateurs français. C'est ce qui ressort de l'étude menée par DoubleClick, fournisseur de technologies et de services de publicité interactive, en partenariat avec le cabinet d'études ROI Research et eRewards.

En France, les vendeurs ont encore beaucoup d'influence en termes de sensibilisation et d'information des consommateurs aux produits. Ainsi, seulement 30 % des Français utilisent le Web comme seconde source d'information, contre 35 % en Angleterre. Mais il faut croire que les vendeurs allemands sont plus pédagogues, car seulement 24 % de leurs concitoyens déclarent consulter les sites web et les publicités sur Internet afin d'acquérir de l'information supplémentaire. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par DoubleClick, fournisseur de technologies et de services de publicité interactive, en partenariat avec le cabinet d'études ROI Research et eRewards. Reste que les recommandations de tierces personnes sont toujours un facteur influençant le processus d'achat des personnes dans tous les pays étudiés. Les annonceurs doivent donc également apprendre à tirer le meilleur profit de la puissance du “bouche à oreille”, les consommateurs “vecteurs” d'informations étant eux-mêmes fortement influencés par la publicité on line. L'étude, qui a été réalisée en ligne en août 2006 auprès de 1 245 internautes au Royaume-Uni, 1 173 en France et 1 166 en Allemagne, révèle que plus de la moitié des Européens interrogés prêtent davantage attention aux publicités sur un produit lorsqu'ils prévoient de l'acheter. Les publicités sur Internet jouent, en effet, un rôle plus important lors de la phase de réflexion que lors de la sensibilisation au produit. Entre 30 % et 50 % des personnes interrogées réagissent aux publicités vues dans d'autres médias en effectuant des recherches en ligne. De même, entre 14 % et 18 % des personnes affirment regarder régulièrement des bandes-annonces publicitaires de films sur Internet. Enfin, 10 % des sondés déclarent explorer des publicités interactives ou cliquer souvent sur “play” dans les publicités vidéo. En revanche, les publicités intrusives ne sont pas appréciées des internautes européens. Les bannières sur Internet se sont révélées impopulaires pour 9 à 13 % des personnes interrogées dans les divers pays.