Mon compte Devenir membre Newsletters

Logitech recrute de nouveaux revendeurs en lançant un jeu concours

Publié le par

Le fabricant de périphériques informatiques Logitech vient de lancer un jeu concours pour motiver l'ensemble de son réseau de partenaires à mieux vendre ses produits fonctionnant avec Vista, le nouveau système d'exploitation de Microsoft. Une opération qui vise aussi à recruter de nouveau revendeurs.

Afin de promouvoir la compatibilité de ses accessoires informatiques avec le nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows Vista, Logitech vient de lancer un jeu-concours destiné à ses 10 000 partenaires. Le principe du jeu : un site Web (http://partner.logitech.fr) et un message simple : « passez des commandes ! ». Pour chaque produit acheté, le partenaire se verra attribuer des outils marketing appropriés et des bons d'achat. Début avril, un tirage au sort sera effectué parmi tous les participants qui auront commandé l'une des trois boîtes Vista packagées par Logitech. Le gagnant du concours remportera un ordinateur portable PSI P670-S7 doté de Windows Vista, accompagnée d'une web-cam et d'un ensemble clavier-souris. Aujourd'hui, 2 000 partenaires ont été adressés. Logitech communique également sur l'opération à travers le site www.jdli.com qui s'adresse aux revendeurs informatiques. « Déjà une centaine de partenaires se sont approvisionnés pour participer au concours. Ils demandent surtout de la PLV pour mettre en avant les produits en magasins. En tant que fabricant informatique nous voulons montrer que nos produits sont certifiés. Certains ont été lancés il y a six mois en perspective de l'arrivée de Vista. Cela nous paraissait donc important de relayer cela auprès des revendeurs», explique Sylvie Noulette, directrice marketing chez Logitech. L'autre raison et pas des moindres pour laquelle le fabricant organise cette opération est de recruter de nouveaux partenaires. Les profils des nouveaux venus ? « Essentiellement en BtoC, il s'agit de revendeurs régionaux, de petites boutiques de proximité mais aussi d'affiliés à des grands groupes », conclut Sylvie Noulette.