Mon compte Devenir membre Newsletters

Lu dans la presse internationale

Publié le par

La rédaction d'Action Commerciale a sélectionné des articles issus des sites web de nos confrères étrangers. De quoi vous apporter un autre regard sur l'actualité dans le monde…

Lu dans la presse internationale

Japon
Un MBA au service des temples bouddhistes

Non, les business schools ne sont pas uniquement réservées aux managers. Keisuke Matsumoto, moine bouddhiste japonais de 32 ans, en a fourni la preuve. Alors qu’il souhaite accompagner son lieu de culte dans les changements induits par la société moderne, le jeune religieux décide de partir une année en Inde afin d’y suivre un MBA. Pendant un an, il apprend non seulement à gérer une organisation, mais également des principes proches de sa pensée religieuse, au point d’être étonné « de la capacité managériale de Bouddha ! »
Source : Financial Times

États-Unis
Votre mot de passe Facebook, SVP !

Les commerciaux américains en passe d’être embauchés devraient songer à quitter les réseaux sociaux, ou à se forger une nouvelle identité numérique ! Car la nouvelle tendance chez certains recruteurs outre-Atlantique est de demander purement et simplement les codes d’accès aux comptes Facebook, Twitter et d'autre site communautaire du collaborateur qu’ils s’apprêtent à recruter. L’intérêt est aussi direct et inapproprié que la démarche : en apprendre plus sur la vie personnelle du candidat. Certaines entreprises n’hésitent pas à faire signer une clause interdisant de médire de son employeur sur la Toile… Légitime prévention ou tendance paranoïaque ? Certains candidats ont en tout cas accepté de se plier à cette condition.
Source : Articles.boston.com

Australie
Les clients mécontents sont des menteurs

Le client a toujours raison… sauf lorsqu’il est insatisfait ! C’est du moins le résultat d’une étude menée par l’école de commerce de l’université de Sidney. En effet, des chercheurs ont montré que les menteurs ne peuvent s’empêcher d’avoir des réactions surdimensionnées, car ils consacrent beaucoup d’énergie à inventer leur histoire et à y croire. Concentrés sur leur colère feinte, ils restent fermés à toute suggestion du vendeur et persistent dans le conflit. Attention toutefois à ne pas systématiquement penser qu’un client mécontent a forcément tort !
Source : MarketingMag

Portugal
Les banques portugaises invitées à éduquer leurs clients

Le vendeur a-t-il une quelconque obligation morale envers l’acheteur sur ce qu’il vend ? Le gouvernement portugais répond oui en ce qui concerne le domaine bancaire. Une série de mesures viennent d’être prises afin d’éviter le surendettement des clients des banques. Ainsi, les conseillers bancaires portugais devront passer du temps à “éduquer” leurs clients, afin que ces derniers ne tombent pas dans les nombreux pièges de la surconsommation de crédit. Ignorer la méconnaissance de son client et profiter de cette faiblesse alors qu’il s’apprête à signer n’est sans doute pas une attitude responsable de la part du vendeur… surtout que, bien souvent, vendre à tout prix s’avère, à terme, contreproductif.
Source : o Jornal Economico