Mon compte Devenir membre Newsletters

Mattel réussit son Noël sur un marché en baisse

Publié le par

Avec une part de marché estimée en 2004 à 13,7 %, Mattel France confirme sa position de leader alors que le marché du jouet enregistre pour la première fois depuis 8 ans une baisse de 2 % en valeur et en volume.

« Il n’y a pas que les jouets électroniques qui marchent, les jouets qui ont fait leurs preuves depuis plusieurs générations sont toujours plébiscités », explique Hervé Parizot, président de Mattel France faisant référence aux poupées, poupons, voitures et autres jouets traditionnels. La marque a réalisé un bon Noël 2005 : 15 jouets Mattel figurent en effet dans le top 50 des meilleures ventes à la mi-décembre et 9 dans le Top 20. Barbie s’affiche par exemple en numéro 3 du marché, où le volume est à la baisse : « Les investissement croissants des Français en équipement électroniques (MP3, écrans plasma, etc.) ont entraîné une demande moins forte sur d’autres catégories de produits, dont les jouets ». La marque explique également ce phénomène par une maturation plus rapide des enfants qui sont donc moins intéressés par les jouets et ce, de plus en plus jeunes. En 2005, la société va célébrer les 60 ans de Mattel Inc., les 35 ans de la filiale France et les 75 ans de la marque Fisher Price. Parmi ses objectifs : améliorer la mise en œuvre de ses implantations en magasins, dès le mois de mars prochain, en différenciant son approche par canaux de distribution, et développer ses ventes sur le permanent (ventes hors périodes de fin d’année) qui a représenté 39% des ventes en 2004.