Mon compte Devenir membre Newsletters

Portrait-robot du cadre commercial

Publié le par

La Dares, organisme de statistiques du ministère du travail, vient de publier le portrait-type de 85 métiers, dont celui de cadre commercial.

À quoi ressemble le cadre commercial-type ? Il s'agit d'un homme d'âge intermédiaire, diplômé d'études supérieures, travaillant à temps plein en Île-de-France, en CDI, 40 heures par semaine, pour un salaire de 3000 euros nets par mois.

La Dares a apporté cette réponse grâce à son analyse sur l’évolution des métiers en France depuis 25 ans. Cette étude s’appuie sur un ensemble d'indicateurs en provenance du ministère du travail : caractéristiques des personnes qui occupent ces emplois, caractéristiques des employeurs, qualité des emplois occupés…

Un métier dynamique

Les métiers de cadres commerciaux et technico-commerciaux emploient 518 000 personnes pour la période 2007-2009, contre 452 000 pour la période 2003-2005.

De même, les effectifs de cadres commerciaux se sont fortement accrus en vingt-cinq ans, notamment sur les dix dernières années, à un rythme plus soutenu encore que pour les représentants et attachés commerciaux.

Emploi des cadres commerciaux et technico-commerciaux :

La parité hommes-femmes est également en évolution. La progression des effectifs s’accompagne en effet d’une féminisation de la profession, bien que les hommes y restent largement majoritaires. Les femmes forment ainsi un quart des effectifs en 2007-2009 et un tiers parmi les jeunes de moins de 30 ans.

Un cadre expérimenté

La structure par âge de la population en emploi a peu évolué depuis le début des années 1980, avec une surreprésentation des âges intermédiaires. Ces fonctions requérant souvent une certaine expérience, seul un cadre commercial et technico-commercial sur dix est âgé de moins de 30 ans.

Par ailleurs, les cadres commerciaux sont de plus en plus diplômés. La proportion de personnes possédant un diplôme supérieur au baccalauréat, de l’ordre d’un tiers au début des années 1980, dépasse aujourd’hui 60 %. Mais en réalité, le niveau licence est devenu la norme, voire le niveau minimum, parmi les plus jeunes.

Évolution du niveau de diplôme des cadres commerciaux et technico-commerciaux :

La moitié d’entre eux a suivi une formation initiale spécialisée dans le commerce, la vente, les échanges et la gestion.

Des conditions de travail quasi inchangées

Les conditions de travail des cadres commerciaux restent globalement les mêmes ces dernières années. Ils travaillent quasi exclusivement à temps plein et en large majorité plus de 40 heures par semaine.

La moitié d’entre eux déclare toucher plus de 3000 euros nets par mois. Près de 90 % du total gagne plus de 2 000 euros nets par mois.

Salaire mensuel net des cadres commerciaux et technico-commerciaux salariés à temps complet (hors apprentis et stagiaires) :

Ils disposent d’un emploi stable, les contrats à durée limitée étant très marginaux. De ce fait, huit embauches sur dix se font en 2009 sur contrat à durée indéterminée et le taux de rotation de la main-d’œuvre est faible.

Cadre commercial, pour quel environnement ?

Les cadres commerciaux sont concentrés en région parisienne, où ils occupent entre 2,5 % et 3 % de l'emploi régional. 

Quant à leurs employeurs, ce sont à 34% des sociétés de commerce, 11% appartiennent au secteur immobilier, 6% au secteur de la construction. Les 48% restants proviennent d'autres secteurs.

Enfin, 63% des employeurs de cadres commerciaux sont des TPE de moins de dix salariés. Le reste du découpage se répartissant comme suit : 14% sont dans des établissements de 10 à 49 salariés, 12% dans des structures de 50 à 199 salariés et 10% dans des entreprises de 200 salariés et plus. Le 1% restant de cadres commerciaux exerce ses fonctions pour des particuliers, l'État ou les collectivités publiques.

Retrouvez l'étude complète sur les cadres commerciaux sur ce lien ; accès à tous les portraits des différents métiers en cliquant ici.