Mon compte Devenir membre Newsletters

SFR Entreprises booste son activité Machine to Machine

Publié le par

Pour doper son activité machine to machine (communication entre machines), SFR Entreprises vient de créer une Business Unit dédiée à cette offre. L'opérateur veut «apporter les réponses adaptées aux besoins d'un marché en pleine croissance». L'Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate) prévoit en effet une multiplication par dix du chiffre d'affaires de ce marché entre 2005 et 2010.

Développer à outrance ses activités de télématique, de monétique ou encore de sécurité : tel est le projet de SFR. La filiale mobile de NeufCegetel vient en effet de créer une structure consacrée à son activité machine to machine, aujourd'hui en pleine croissance. A la tête de cette nouvelle entité, Thierry Bergey, ancien directeur commercial Entreprises de SFR Entreprises s'appuie sur une équipe dédiée à cette offre, elle-même encadrée par trois managers : Marc Avril pour les fonctions Marketing, Vincent Droux pour les fonctions Ventes et Mourad Baatour pour les fonctions Techniques et Back-office. L'entité s'appuiera sur le modèle de vente indirecte propre à SFR Entreprises, ainsi que sur un programme de partenariats, deux axes clés de sa stratégie commerciale : «Nous pensons qu'aucun acteur du marché ne peut répondre seul aux besoins des clients. Voilà pourquoi nous souhaitons favoriser la collaboration entre les différents acteurs – constructeurs, intégrateurs ou distributeurs – tout en permettant à nos partenaires de répondre aux besoins de guichet unique des clients», explique Thierry Bergey. L'activité de la Business Unit se focalisera sur les segments perçus par l'opérateur comme «les plus prometteurs du marché» : la télémétrie, la télématique, la monétique et la sécurité. Avec cette nouvelle organisation, SFR Entreprises se fixe un double objectif : celui d'accroître la taille du parc de machines communicantes de ses partenaires et clients en le multipliant par trois dans les trois ans à venir et proposer des innovations et des offres en adéquation avec les besoins du marché. « Nous souhaitions nous donner les moyens de développer notre position sur le marché prometteur du Machine to Machine. La création de cette business unit doit nous permettre de développer nos offres et de devenir «l'opérateur préféré des acteurs de ce marché», conclut Thierry Bergey.