Recherche
Se connecter

Sénégal : « Attention à la notion du temps ! »

Publié par le | Mis à jour le
Olivier Puchadez, en charge du développement à l'international de Deny All.
Olivier Puchadez, en charge du développement à l'international de Deny All.

Olivier Puchadez, en charge du développement à l'international de Deny All, éditeur de logiciels, connait bien les marchés africains. Il raconte, à travers ses expériences au Sénégal, les particularités de ce marché.

  • Imprimer

Un maître mot pour aborder le marché sénégalais dans de bonnes conditions : patience ! « La notion de temps est différente de la nôtre… Un client qui vous dit rappeler dans cinq minutes ne le fera probablement jamais ! », explique Olivier Puchadez, en charge du développement à l’international de Deny All, éditeur de logiciels de sécurité informatique. Rien de personnel, il s’agit uniquement d’une question de culture.

Il en va de même pour un appel d’offres. Inutile de s’affoler si vous avez dépassé la date limite de dépôt des dossiers, ou si vous n’avez pas de retour alors que vous êtes hors délais. « Dans ce cas de figure, il ne faut pas abandonner la partie, mais au contraire montrer qu’on est présent par tous les moyens », conseille-t-il. N’hésitez donc pas à décrocher votre téléphone, et à réitérer l’opération jusqu’à ce que réponse s’ensuive, d’autant que les messages vocaux ne sont pas pratique courante.

Par ailleurs, il n’est pas rare de rencontrer, parmi ses interlocuteurs, des personnes avec un niveau d’études très élevé. « Certains Sénégalais suivent des études supérieures à l’étranger, puis reviennent dans leur pays d’origine pour monter des projets locaux », informe Olivier Puchadez.

Côté relationnel, les échanges sont généralement plus francs et plus proches. « Le tutoiement arrive rapidement dans les discussions et les digressions peuvent aller bon train », raconte Olivier Puchadez. Conséquence directe : les rendez-vous durent en moyenne plus longtemps qu’en France. Enfin, sachez que de plus en plus d’entreprises étrangères développent des filiales sur place, faisant adopter des méthodes de travail différentes au personnel local, avec des relations commerciales plus formelles.

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

L'innovation sociale au service de la performance
L'innovation sociale au service de la performance

L'innovation sociale au service de la performance

Par Groupe Up

Parce que le capital humain est la premiere richesse des entreprises miser sur innovation sociale est la cle pour developper une performance [...]

Sur le même sujet

Pour en finir avec les techniques de vente !
Stratégies Commerciale
Pour en finir avec les techniques de vente !

Pour en finir avec les techniques de vente !

Par Frédéric Buchet

Est-ce que la vente s'apprend ? Derrière cette question, il y a celle de l'inné et de l'acquis. 10% des individus auraient la fibre commerciale [...]

La vente complexe : un pléonasme ?
Stratégies Commerciale
La vente complexe : un pléonasme ?

La vente complexe : un pléonasme ?

Par Frédéric Buchet

La vente complexe semble constituer une discipline à part. Des ouvrages entiers y sont consacrés. Mais dans la réalité, toute vente n'est-elle [...]