Mon compte Devenir membre Newsletters

Un autocollant pour stopper la publicité dans les boîtes aux lettres

Publié le par

Le ministère de l’Écologie et du Développement durable lance l’autocollant « Stop Pub », qui permet de s’opposer à la distribution de publicité non adressée.

Désormais, les consommateurs peuvent dire non à la publicité dans leurs boîtes aux lettres. Dans le cadre de la Semaine du développement durable, qui s’est tenue en juin dernier, le ministre de l’Écologie, Serge Lepeltier, a en effet annoncé le lancement d’un nouvel autocollant baptisé « Stop Pub ». L’objectif : permettre aux foyers qui le désirent d’éviter les prospectus en accolant sur leurs boîtes aux lettres ce petit rectangle vert portant la mention « L’abus de prospectus est dangereux pour ma planète ». Le ministère a édité un million d’autocollants, mis gratuitement à disposition du grand public depuis le 10 juillet. Le million est d’ores et déjà écoulé et deux millions d’autocollants supplémentaires sont en cours d’impression. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) a décidé de relayer ce mouvement et distribue depuis le 1er septembre, elle aussi, un autocollant disponible aux caisses centrales des magasins et par l’intermédiaire des services consommateurs des enseignes. L’initiative du gouvernement s’inscrit dans le plan de prévention de la production de déchets. Selon le ministère, chaque foyer recevrait en effet l’équivalent de 40 kg de papier par an d’imprimés publicitaires. Il suffirait donc qu’un million de foyers adopte la « Stop Pub Attitude » pour économiser 40 000 tonnes de papier par an. Un argument que récuse Laurent Tournon, président du syndicat de la distribution directe (SDD) : « Il faudrait plutôt sensibiliser l’ensemble de la filière papier, objecte-t-il. La France produit en effet 4,5 millions de tonnes de papier par an, dont 160 000 pour les journaux gratuits et 800 000 pour les imprimés non adressés. S’attaquer seulement à ces derniers n’est donc pas suffisant. »