Mon compte Devenir membre Newsletters

Valeo renouvelle sa stratégie commerciale

Publié le par

L'équipementier français entend recentrer sa stratégie autour de deux axes : la réduction d'émission de CO2 et le déploiement sur les marchés émergents.

Valeo, équipementier automobile français, annonce un nouveau plan stratégique orienté sur la réduction des émissions de CO2. Par ailleurs, le groupe industriel affiche des objectifs financiers à moyen terme ambitieux : une croissance organique supérieure à celle de la production automobile dans chacune des régions grâce à l’innovation et au développement dans les marchés émergents, ainsi qu’une rentabilité des capitaux engagés de 30 % en 2013.

Jacques Aschenbroich, directeur général du groupe, compte sur « deux grandes tendances qui devraient tirer la croissance mondiale du marché automobile : la baisse des émissions de CO2 et la forte croissance des marchés émergents ». L’objectif est de multiplier par deux le chiffre d’affaires d’ici 2013 pour les technologies liées à la réduction des émissions de CO2, soit un milliard d’euros. À plus long terme, Valeo escompte sur un CA de cinq milliards d’euros à l’échéance 2020.

D’ores et déjà, les équipes de Valeo bûchent sur la problématique de réduction des émissions de CO2 : baisse de cylindrée des moteurs thermiques, solutions d’hybridation et d’électrification des véhicules, baisse du poids et de la consommation électrique des différents composants des véhicules. Alors qu’en 2009 l’équipementier avait investi 6,4 % du CA en R&D (soit 470 millions d’euros), il prévoit en 2013 d’y investir 6 % du CA, soit environ 600 millions d’euros.

Deuxième axe de la stratégie commerciale de Valeo, sa croissance dans les pays émergents. L’équipementier envisage de consacrer 60 % de ses investissements pour renforcer ses positions en Chine, en Inde, au Brésil, en Thaïlande et en Turquie, et pour se développer en Russie. Là encore, le groupe a annoncé des objectifs chiffrés à moyen et long terme : un milliard d’euros de CA pour les marchés Chine et Inde d’ici 2013, et trois milliards pour 2020.