Mon compte Devenir membre Newsletters

Édition du 1er baromètre de l'absentéisme en entreprise

Publié le par

Le taux national d'absentéisme dans les entreprises est stable depuis 3 ans et s'élève à 3,69 % (soit 13,5 jours d'absence par salarié en 2007) selon le baromètre d'Alma Consulting Group.

« Une bonne prévention commence par un bon diagnostic » : c’est dans cet objectif et pour permettre à chaque entreprise d’évaluer ses données d’absentéisme par rapport à un secteur d’activité ou une zone géographique qu’Alma Consulting Group a lancé la première édition du Baromètre de l’absentéisme en France. Ce baromètre apporte une évaluation de l’absentéisme en France, basée sur la comparaison de taux homogènes, entreprise par entreprise, dans les différents secteurs d’activité et ce au niveau national et régional. L’enquête a été réalisée en juillet 2008 auprès des DRH de 205 entités : entreprises, établissements d’entreprise, collectivités territoriales, SEM et établissements hospitaliers.

Résultats :

Le secteur des services, les PME et l’Est de la France affichent les taux d’absentéisme les plus forts : le secteur des services connaît une croissance record de son absentéisme avec un taux s’élevant à 4,40 % en 2007, qui le place devant des secteurs traditionnellement concernés comme la santé (3,71 %) ou l’industrie (4 %). La région du grand Est détient désormais la palme de l’absentéisme avec un taux de 5,05 % et les PME de moins de 250 salariés se classent à la première place des types d’entreprises, avec un taux de 4,52 %, devant les grosses PME (3,42 %) et les grands groupes (3,68 %). Cette dernière statistique est à nuancer. Comme le souligne Salvatore Curaba, directeur d’Andéléa* : « la taille de l’équipe est davantage déterminante que la taille de l’entreprise. En effet, la structuration des équipes, la communication interne de proximité et les qualités managériales des responsables d’équipe sont autant de facteurs qui limitent l’absentéisme des collaborateurs ».

Les causes de l’absentéisme : accidents du travail, maladies professionnelles et récession…

Si le taux d’absentéisme global est stable, le baromètre révèle une augmentation des absences liées aux accidents de travail et maladies professionnelles. Une observation qu’il s’agirait de mettre en parallèle avec un plus grand nombre de maladies professionnelles répertoriées et une meilleure connaissance de la législation de la part des collaborateurs.
Selon les DRH interrogés, le contexte économique des organisations et le climat social sont également des facteurs favorisant les arrêts maladie (impactant sur l’absentéisme), directement en lien avec la souffrance au travail. Les organisations dont la situation économique s’est dégradée au cours des 5 dernières années ont des taux d’absentéisme élevés.

*Filiale d’Alma consulting Group, spécialiste de la prévention des risques professionnels.