Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

DPDgroup déploie 200 millions d'euros pour verdir la flotte de la Poste

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
DPDgroup déploie 200 millions d'euros pour verdir la flotte de la Poste

Pour la livraison de ses colis au coeur des villes, DPDgroup, une filiale de la Poste, va mettre en service 1 246 véhicules électriques ou au gaz naturel à horizon 2025 dans un certain nombre de communes françaises. Une initiative qui s'inscrit dans une tendance de fond dans les sociétés européennes.

Je m'abonne
  • Imprimer

66 millions investis par DPDgroup sur le " dernier kilomètre "

Sur les 200 millions d'euros d'investissements déployés en Europe pour le segment du dernier kilomètre, plus de 30% vont concerner l'hexagone. DPDgroup va investir "66 millions d 'euros pour permettre la livraison propre dans 77 communes en France grâce au déploiement de 1 246 véhicules à faibles émissions" , a précisé l'entreprise le 7 octobre dernier dans un communiqué.

Ainsi, sur la période 2021-2025, l'investissement va se manifester par le déploiement d'une flotte qui mêle des vélos cargo, des camionnettes électriques dont la batterie poids-lourd possède une belle autonomie, mais aussi des tricycles électriques, sans oublier des utilitaires fonctionnant au gaz naturel.

Ce dispositif assure une grande adaptabilité aux variétés de centres villes. Certaines parties de centre-ville sont par exemple piétonnes. Parmi les fournisseurs sélectionnés par DPDgroup, on peut citer MAN ou Volkswagen.

Des véhicules alternatifs

Avec ce dispositif écologique qui nécessite l'usage de dépôts urbains pour recharger les véhicules, DPDgroup va mettre en oeuvre une organisation déjà rodée dans certaines capitales en Europe comme Londres ou Dublin.

À Paris, DPDgroup réalise la totalité des livraisons avec ce système depuis la rentrée 2019. Dans 43 communes de tailles variées comme Brive ou Chartres, la société de transport utilise à minima un véhicule alternatif. 20 villes supplémentaires devraient être concernées à partir de 2021.

Par ailleurs, sur la période 2022-2025, 14 autres communes de taille moyenne comme Chambéry ou Bourges seront concernées. En moyenne, DPDgroup disposerait dans chacune des 77 communes un parc de seize véhicules alternatifs. Une vraie mutation dans le secteur du transport de colis.

80 millions d ' Européens livrés par des véhicules alternatifs en 2025

Avec ces investissements, DPD anticipe la mise en oeuvre généralisée de Zones à Faible Émission (ZFE) qui donne la possibilité aux maires de proscrire l'accès des centres villes aux véhicules les plus polluants. C'est le cas de Paris, par exemple, qui limite l'entrée dans la ville aux véhicules Diesel les plus polluants.

Par ailleurs, l ' objectif de la Maire de la capitale, Anne Hidalgo, est de développer les services de proximité et de privilégier les circulations douces dans la ville comme le vélo. Ainsi, de nombreuses pistes cyclables ont été aménagées dans de nombreuses villes en France, c'est le cas de Grenoble, par exemple, qui compte un maire écologiste, Éric Piole. C'est donc aussi une attente de plus en plus forte de la part des consommateurs que d'être livré par des véhicules propres.

D'ici 2025, 80 millions d'Européens pourront être livrés avec des véhicules alternatifs déployés par DPDgroup. Boris Winkelmann, le dirigeant de DPDgroup, s'est réjoui du plan d'investissement pour une livraison alternative, qu'il estime être " une ambition de longue date chez DPDgroup " .

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande