Recherche
Se connecter

Délais de paiement : il faut travailler les litiges sur facture

Publié par Camille George le | Mis à jour le
Délais de paiement : il faut travailler les litiges sur facture
© psdesign1 - Fotolia

Je m'abonne

Les bonnes pratiques récompensées

La 5e édition des Assises des délais de paiement ont donc été l'occasion de faire le point sur l'évolution des pratiques en matières de paiement, d'alerter sur les points d'attention à porter mais aussi de mettre en avant les bonnes pratiques avec l'attribution aux meilleurs élèves du prix des délais de paiement. Cette année les lauréats sont :

  • Prix PME : le groupe Equity. Société d'intermédiation RSE entre clients grands comptes et prestataires numérique et digital, Equity a la particularité d'être à la fois émetteur et encaisseur de factures. Grâce à un suivi en temps réel, à l'identification des interlocuteurs dédiés à chaque étape, à la formation des équipes et notamment à une écoute active des fournisseurs, le groupe arrive à tenir un délais moyen de paiement à 5.25 jours avant l'échéance contractuelle et 100% des factures payées à échéance. Son objectif pour 2018 est d'arriver à un délais de traitement de 2 jours.
  • Prix Territoire : Toulouse Métropole. Sous l'impulsion d'une charte des marchés publics, la métropole toulousaine qui regroupe 37 communes, un budget de 1,13 Md€ et 10 000 fournisseurs, a pu diviser par 2 en deux ans ses délais moyen de paiement (aujourd'hui à 18,75 jours). Elle propose également des mesures assouplies en versant des avances à ses fournisseurs BTP à hauteur de 30% pour tout marché inférieur à 1M€ HT.
  • Prix Organisme public : le ministère de la Culture. "C'est une belle histoire, explique Pierre Pelouzet. Car lors du 1er baromètre de l'Observatoire des délais de paiement, ils ne faisaient pas partie des bons élèves. Cela les a fait réagir. Ils ont mesuré leurs délais et ont travaillé à un plan d'action aujourd'hui récompensé." Un indicateur a été créé pour mobiliser tous les acteurs de la chaîne, le processus a été modernisé (réception en un point unique, relance hebdomadaire...) et des contrôles aléatoires et a posteriori ont été organisés pour vérifier la fiabilité des délais de paiement aujourd'hui à 20,2 jours en moyenne.
  • Prix ETI/Grand groupe : Crédit Agricole Centre-est. La caisse régionale qui gère 1 800 fournisseurs et 20 000 factures par an a réduit ses délais de paiement de 6 jours en 2 ans grâce à un plan d'action très bien mené. De nouveaux dispositifs de dématérialisation ont notamment été mis en place avec lecture automatique des factures et refonte des circuits de validation internes. De plus, un portail de dépose des factures digitales sera déployé au 2e trimestre 2018.
  • Prix coup de coeur organisme public : le centre de services partagés des dépenses du service santé des Armées. Il est à rappeler que l'an dernier le ministère des Armées avait été primé organisme public. Ce coup de coeur pour l'une de ses entités montre que toutes les entités du ministère ont été embarquées dans le projet sur les délais de paiement. Le centre de services partagés a notamment fait un gros travail de centralisation des factures et de rationalisation des contrôles en optimisant ses circuits de validation, en généralisant la signature électronique et en interfaçant le SI logistique avec le logiciel financier.

A lire également :

[Tribune] Optimiser les délais de paiement entre entreprises


Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

s