Recherche
Se connecter

Publié par Marie-Amélie Fenoll le | Mis à jour le
© monamis - Fotolia

Je m'abonne

Le leader: découvrir et inspirer

Un leader a des qualités visionnaires, sait calmer ses collaborateurs même en situation de crise, motive ses équipes sur la durée en étant inspirant et trouve des réponses innovantes aux problèmes posés. Ainsi, dans les situations difficiles, les leaders cherchent des solutions innovantes tandis que leurs homologues dominants dits immatures feront respecter un statu quo qui entraînera des luttes de pouvoir internes.

Attention cependant de ne pas surinvestir ce rôle de leader. Selon l'auteure, les leaders immatures s'attachent presque aveuglément à servir leur vision et ils s'attendent à ce que tout le monde fasse de même. Ils peuvent parfois apparaître comme déconnectés de la réalité du terrain. Il doit avoir les compétences relationnelles et d'affirmation de soi liées aux rôles de compagnon-nourrissant et de dominant sans quoi il s'aliénera certains membres de son équipe et laissera des comportements improductifs se développer.

Les défis à relever pour un leader sont nombreux car il peut perdre le contact avec les autres et sembler distant ou égocentrique. Il peut aussi sembler indifférent aux drames interpersonnels, et ne pas réussir à déléguer.

Le compagnon-nourrissant: soutenir et connecter ou le pouvoir de la camaraderie

Le compagnon-nourrissant surveille et favorise le bien-être des individus et du groupe. Il est le liant qui permet de maintenir les individus ensemble. Il apprécie la diversité et crée un espace où la croissance peut se faire à son rythme; plutôt que d'essayer de forcer ou de contrôler l'évolution ou le progrès. Ces "metteurs en relation" ou "connecteurs" au sein d'une entreprise sont peu voire pas reconnus à leur juste valeur. Aujourd'hui avoir un comportement empathique et bienveillant dans une société axée sur la performance est souvent considéré comme une faiblesse dans le monde professionnel.

Mais attention aux travers: un manager trop compagnon-nourrissant aura tendance à utiliser le pouvoir en souterrain par des actions du type passif-agressif et en entretenant de la rancune, ou aura tendance à se servir de ragots pour maintenir ses relations. Il sera forcément moins à l'aise pour diriger (parce qu'il veut que tout le monde s'entende bien, qu'il n'y ait pas de conflits, ...).

Lire la suite en page 3 : une sentinelle et un prédateur


Je m'abonne
Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet