Recherche
Se connecter

Le marché de l’emploi des jeunes diplômés s’améliore

Publié par La rédaction le

Le taux d’emploi des jeunes sortant de grandes écoles s’est redressé. Mais les disparités entre hommes et femmes se renforcent.

Je m'abonne
  • Imprimer
Depuis 2001, le chômage des jeunes diplômés de grandes écoles ne cessait de gagner du terrain. La promo 2004 vient enfin d’inverser la tendance : son taux d’emploi atteint 75 %, augmentant de 8,5 % par rapport à la promotion 2003. C’est ce que révèle l’enquête de la Conférence des grandes écoles. La situation se trouve toujours plus favorable pour les anciens d’écoles de commerce (taux d'emploi de 80 %), que pour les ingénieurs (72,7 %). Avec un taux de chômage inférieur à 24%, les hommes rencontrent moins de difficultés que les femmes (28 %). L'amélioration du marché de l’emploi des jeunes diplômés s’est répercutée sur la rémunération. Le salaire à la première embauche a crû de 3,1 % entre 2004 et 2005. Il s’établit à 31 700 euros en moyenne pour les diplômés d’écoles de commerce. Les deux tiers des jeunes diplômés recrutés l'ont été à la suite d'un stage ou d'un projet de fin d'étude. Les autres recrutements se sont fait par candidatures spontanées (18 %) et par le biais des sites Internet spécialisés (15 %). Je m'abonne

La rédaction vous recommande

La rédaction

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet