Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Objets connectés: gadgets ou réels outils de travail pour les commerciaux?

Publié par le
Objets connectés: gadgets ou réels outils de travail pour les commerciaux?

Je m'abonne
  • Imprimer

Les objets connectés "non wearables"

Malgré les tests concluants de certaines entreprises quant à leur usage professionnel, pour certains, les objets connectés ne dépasseront pas le stade du simple gadget. C'est notamment l'avis de Philippe Nieuwbourg, spécialiste de la business intelligence et cofondateur de ConnecteoCamp, campus des objets connectés à Montréal. Selon lui, si les objets que l'on porte sur soi n'ont pas de réel intérêt business, il croit davantage aux beacons, ces boîtiers connectés présents en points de vente. " Ces technologies permettent en effet d'aider le vendeur en magasin tout en améliorant l'expérience client ", argumente-t-il. Le Crédit Mutuel a notamment été la première banque française à installer des beacons au sein de ses agences, permettant aux conseillers de savoir, depuis leur bureau, si l'un de leurs clients est entré dans l'agence. Chaque conseiller peut ainsi anticiper, préparer un dossier ou demander à faire patienter le client avant même qu'il ait demandé quoi que ce soit. Grâce au beacon, il peut également obtenir une remontée d'informations immédiate sur le client. La Poste expérimente, elle aussi, les beacons dans 20 bureaux, pour permettre aux clients présents ou passant à proximité de recevoir des messages personnalisés et contextualisés. À l'avenir, ce dispositif permettra de signaler leur présence à proximité du bureau pour récupérer rapidement un colis ou indiquer leur arrivée pour un rendez-vous avec un conseiller.

Dans la liste des objets novateurs s'ajoutent les drones, qui peuvent être connectés, et de ce fait être utiles aux commerciaux. "Des compagnies d'assurances effectuent des tests en faisant survoler des bâtiments par des drones, qui rendent compte de leur état sans que le conseiller commercial ait à se déplacer", explique Yvon Moysan (Iéseg). Par ailleurs, ce dernier mentionne que quelques retailers de Dubaï testent le drone comme moyen de survoler les rayons et de faciliter le travail des vendeurs, leur permettant d'identifier plus facilement l'emplacement des articles et les ruptures de stock. Il s'agit là encore d'une expérimentation qui demandera plusieurs années avant de peut-être s'étendre.

79% des entreprises ayant adopté des objets connectés portables estiment que ceux-ci jouent ou joueront un rôle stratégique dans leur réussite.

76% font état d'améliorations au niveau de leurs performances opérationnelles.

86% prévoient d'accroître leurs investissements dans ces technos dans les 12 prochains mois.

Source : étude Salesforce du 27 février au 1er mars 2015.

Je m'abonne

Laure Tréhorel

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Equipement

Par Julien Ruffet

27 millions d'euros, c'est le chiffre d'affaires 2020 dévoilé par Divalto lundi 12 avril 2021. L'éditeur de logiciels de gestion continue de [...]