Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Objets connectés: gadgets ou réels outils de travail pour les commerciaux?

Publié par le
Objets connectés: gadgets ou réels outils de travail pour les commerciaux?

Je m'abonne
  • Imprimer

Des freins persistent

La France accuse un retard en matière de déploiement d'objets connectés. Les États-Unis, le Royaume-Uni, mais aussi l'Asie et le Moyen-Orient se situent en tête de cette course aux technologies. "Cependant, tempère Grégory Garnier, manager associé de Simalaya SA, consultant en stratégie digitale, cet écart n'est pas énorme. Si les tests aux États-Unis sont plus avancés, il n'existe toujours pas de déploiement massif auprès de forces de vente " Quelle barrière empêche les ­entreprises de franchir le pas ? " Il ne s'agit pas d'une question de coût, qui n'est pas colossal ", indique d'emblée Grégory Garnier, ajoutant que beaucoup d'entreprises observent, et attendent d'obtenir davantage de retours d'expérience : "Comme pour toute innovation, quelques précurseurs se lancent et la majorité attend de voir." Yvon Moysan (Iéseg) partage ce point de vue, ajoutant que les entreprises tricolores montrent "un problème d'acculturation à l'innovation, comme ce fut le cas lors du développement du Web puis des smartphones... " Enfin, du point de vue technologique, "les objets connectés sont associés au cloud, sans lequel ils n'ont pas d'utilité... Il faut donc des data centers suffisamment dimensionnés, ainsi qu'une capacité d'analyse dont peu d'entreprises disposent", conclut Guillaume Roques (Salesforce). En effet, pour l'heure, seules 8% des entreprises* ayant adopté des objets connectés portables s'estiment parfaitement en mesure d'en extraire des informations décisionnelles. La route est encore longue.

* Étude réalisée par Salesforce du 27 février au 1er mars 2015 auprès de 500 entreprises ayant adopté des technologies portables.


Je m'abonne

Laure Tréhorel

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Equipement

Par Julien Ruffet

27 millions d'euros, c'est le chiffre d'affaires 2020 dévoilé par Divalto lundi 12 avril 2021. L'éditeur de logiciels de gestion continue de [...]