Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Management
Chapitre VI : Le manager et la dimension du pouvoir

Fiche 03 : Les cinq pièges du pouvoir

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

Des comportements inadéquats

En résumé

Cet outil étudie cinq grandes lacunes du manager :

  • consacrer son énergie totalement et seulement au service de son statut ;
  • vouloir être aimé et populaire ;
  • se croire infaillible ;
  • privilégier l'harmonie et la popularité ;
  • désirer l'invulnérabilité.

La démarche permet de réfléchir à ces lacunes et propose des pistes différentes pour modifier ses comportements et gagner l'estime de soi et des autres. Les pistes proposées sont parfois étonnantes et sortent des idées reçues, mais sont les voies véritables d'un management contemporain !

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Éviter les pièges comportementaux, cause de nombreux échecs dans le management.
  • Donner aux managers la possibilité d'adapter les comportements adéquats pour se sortir de ces pièges et donc mobiliser plus efficacement leur équipe.

Contexte

Ce consultant américain intervenant auprès des entreprises américaines et européennes s'est trouvé confronté à de nombreux dirigeants et managers fonctionnels ou opérationnels. De ces confrontations, il distingue cinq principaux pièges du management qu'il analyse et propose les solutions pour s'en sortir et mieux les éviter.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Mettre son énergie à préserver sa fonction hiérarchique. Le manager se dit " arrivé " et ne recherche plus qu'à conserver sa place, à préserver son statut social, sa position hiérarchique.
  • Rechercher l'amour de ses pairs et de ses collaborateurs. Un manager ne sera aimé que si les objectifs sont atteints, cela demande d'être parfois désagréable, de se confronter ; rechercher l'affection n'a aucun intérêt. Respecter l'autre est important mais être populaire n'est pas un objectif.
  • Se vouloir infaillible. L'esprit analytique est très prisé par des managers. Cela les entraîne à vouloir tout connaître, tout contrôler pour prendre la meilleure des décisions, mais aussi à remettre la décision à plus tard, en cherchant toujours le plus d'informations possible. Se tromper peut être moins grave qu'une décision trop tardive.
  • Vouloir vivre en harmonie. Le manager peut avoir tendance à préserver un climat d'entente et d'harmonie. Le débat conflictuel est absent (manager et collaborateur se préservent l'un l'autre). Échanger des points de vue est essentiel (la confrontation peut être même violente), mais il est tout à fait nécessaire d'éviter les attaques personnelles.
  • Désirer l'invulnérabilité. La position hiérarchique d'un manager en fait un personnage puissant, vu des collaborateurs ! Il serait nocif que cette puissance l'empêche de montrer ses faiblesses. " Ne suis-je pas invulnérable puisque je suis chef ! ". Il est important de mettre en jeu son image et son ego en acceptant que ses idées puissent être contestées.

Méthodologie et conseils

Seule l'auto-analyse peut vous permettre d'identifier les pièges. Lister les situations d'échecs dans votre fonction de manager vis-à-vis de vos pairs comme de vos collaborateurs. Quelles ont été les conséquences de ces échecs ? Que pouvez-vous modifier dans votre attitude et surtout dans vos comportements pour ne jamais surdimensionner votre ego ?

Avantages

  • Se remettre à sa vraie place.
  • Augmenter l'estime de soi par l'estime des autres.

Précautions à prendre

  • L'analyse demande une grande authenticité.
  • Un changement brutal d'attitude ne serait pas compris par les collaborateurs : changez graduellement.

Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu