Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Salesforce annonce « le premier CRM en temps réel »

Publié par Aude David le - mis à jour à
Salesforce annonce « le premier CRM en temps réel »

A l'occasion de son événement annuel Dreamforce, le géant des logiciels de gestion de la relation client a annoncé l'intégration d'une nouvelle technologie qui permettra un traitement et un accès aux données clients sur tous les outils de l'éditeur en temps réel.

Je m'abonne
  • Imprimer

Désormais, toutes les applications de Salesforce fonctionneront en temps réel. Avec sa nouvelle plateforme de données Genie, les utilisateurs devraient pouvoir accéder aux informations clients en temps réel, quelle que soit la plateforme sur laquelle elles sont stockées.

C'est ce qu'a annoncé le premier éditeur mondial de CRM dans le cadre de son événement annuel Dreamforce. La technologie permettra ainsi d'unifier les différents outils de la plateforme Salesforce Customer 360. « Genie va permettre à chaque expérience client d'être intelligente et en temps réel, s'est targué le président de Salesforce et directeur produit David Schmaier. Maintenant, les vendeurs peuvent engager des relations avec leurs clients en temps réel. Quelqu'un qui vient sur votre site web veut des informations en temps réels sur vos produits et leurs disponibilités ». Sales Cloud Genie permet notamment aux commerciaux de recevoir des suggestions de l'outil d'intelligence artificielle Einstein en temps réel lors d'appels vidéos et audios et d'obtenir automatiquement des recommandations en temps réel à proposer aux clients.

Extension de l'univers Salesforce

Il s'agit en réalité d'une extension à l'ensemble de l'écosystème de Salesforce du fonctionnement de CDP, Salesforce Customer Data Platform, plateforme dédiée au service marketing pour l'unification des données clients. Cela concernera aussi les 12 applications de Salesforce dédiées à des industries spécifique. En plus de cela, l'entreprise a annoncé que les commerciaux utilisant Salesforce pourront désormais avoir recours à des bots pour répondre aux questions des clients.

David Schmaier a également rappelé l'extension du partenariat avec Snowflake, une plateforme de solutions cloud, annoncé la semaine dernière. Les échanges de données entre les deux plateformes pourront désormais se faire de façon automatisée et en temps réel. Les entreprises utilisatrices qui le souhaitent pourront donner les autorisations nécessaires pour pouvoir obtenir les données d'une première plateforme depuis la seconde. La version pilote de cette nouveauté doit démarrer à l'automne.

L'éditeur renforce aussi ses partenariats avec les géants du web et de la publicité en ligne Google, Amazon et Meta (propriétaire de Facebook) afin d'effectuer une intégration entre les différentes bases de données et ainsi permettre à ses utilisateurs d'avoir toujours plus de données sur leurs clients.

Il sera aussi possible d'embarquer son propre outil d'intelligence artificielle sur les plateformes de Salesforce, grâce à la fonctionnalité "Bring your own AI" d'Amazon SageMaker. De plus, Salesforce a conclu 18 nouveaux partenariats d'intégration avec des éditeurs de solutions.

Des nouveautés sur Slack

Par ailleurs, Slack, racheté par Salesforce, a annoncé des améliorations pour Huddles, qui permet de reproduire en ligne les discussions rapides et informelles dans les bureaux. C'est ainsi que l'éditeur lance Huddles Coworking, qui permet désormais des partages de liens, de vidéos, d'écran.

Slack Canvas va également être lancé l'an prochain. Cette fonctionnalité, disponible sur chaque canal de discussion de Slack mais également de façon autonome, va permettre de partager des média, liens, etc. en équipes en faisant en sorte que ces informations soient accessibles de façon permanente et non noyées dans un chat. Les données de la palteforme Salesforce Customer 360 pourront également être intégrées dans Slack grâce à Canvas. Une nouvelle plateforme Slack va également être lancée en open data afin que les développeurs puissent les customiser selon les besoins de leur entreprise.

L'entreprise a aussi affirmé qu'elle était déjà une société « net zero », dont les émissions carbones sont entièrement compensées, entre autres par la plantation de milliers d'arbres. Un « Net Zero Summit » aura lieu durant Dreamforce, avec plusieurs conférences sur comment réduire son empreinte carbone ; ainsi que des interventions d' « écopreneurs » partenaires de Saleforce.

L'éditeur va également lancer une place de marché pour la vente et l'achat de « crédits carbones ». A partir d'octobre aux Etats-Unis, et 2023 pour le reste du monde, elle permettra aussi de s'informer et de mener des actions pour réduire son empreinte carbone.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page