Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les étudiants ont toujours soif d'entreprendre, même après la crise

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à
Les étudiants ont toujours soif d'entreprendre, même après la crise

Malgré la crise économique, l'envie d'entreprendre ne faiblit pas chez les jeunes. Une étude publiée mardi 8 juin 2021 par le CIC et le Moovjee éclaire sur les opportunités de création d'entreprises envisagées par les étudiants.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les étudiants et l'entrepreneuriat, cela reste une belle histoire d'amour. L'étude* publiée mardi 8 juin 2021 par le CIC et le Moovjee le prouve. La crise économique n'a pas entaché leur envie d'entreprendre, même si davantage de questions se posent...

Une image positive

Dans la tête d'un étudiant, quel est le profil d'un entrepreneur ? L'étude révèle qu'ils sont 51% à affirmer que l'entrepreneur à de grandes responsabilités, 43% le voient comme un personnage autonome, 43% comme un preneur de risques et 41% comme un travailleur acharné.

Certes les entrepreneurs inspirent par leur passion, leur leadership et leur prise de risque. Une majorité d'étudiants se dit d'ailleurs prête à franchir le pas avant 30 ans et de développer un projet. En effet, 70% d'entre eux souhaitent entreprendre à court terme après la fin de leurs études. Cependant, mêler l'entrepreneuriat et les cours reste frein difficilement franchissable pour se lancer, jugent 91% des sondés.

Ce profil globalement appréhendé, leur souhait d'entrepreneuriat réside bien souvent dans l'engagement. Egalité femmes-hommes, bien-être au travail ou lutte contre le réchauffement climatique, les étudiants voient en l'entrepreneuriat une opportunité d'agir pour une économie plus durable.

Derrière ces chiffres optimistes, se cache une tranche de pessimisme insufflée par la crise. Ils sont 49% à penser que l'entrepreneuriat réserve des risques contre 49% qu'il est source d'opportunités. Entre prise de risque et opportunité, beaucoup choisissent l'accompagnement pour se lancer. Quatre étudiants sur six connaissent le mentorat et ils sont 16% à estimer nécessaire l'aide d'un entrepreneur pour avancer dans leur démarche. En plus de cet apport, un accompagnement financier est souvent plébiscité par les jeunes.

*Méthodologie : étude réalisée par l'institut OpinionWay pour Moovjee et CIC auprès d'un échantillon de 1 048 étudiants et lycéens professionnels, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, de type d'établissement et de région de résidence et interrogé en ligne entre le 30 avril et 14 mai 2021.
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande