Recherche
Se connecter

Publié par Julien van der Feer le | Mis à jour le

Je m'abonne

L'impact écologique des bouteilles plastiques n'est pas un frein à votre développement ?

L'impact écologique des bouteilles plastiques est un sujet auquel nous sommes particulièrement attentifs. Nous agissons pour minimiser l'impact environnemental de nos packagings grâce à la façon dont nos emballages sont fabriqués, recyclés et réutilisés et faire en sorte que nos bouteilles plastiques ne deviennent jamais des déchets mais restent des ressources.

Pour rappel ou information, nos bouteilles et bouchons sont 100 % recyclables ! Aujourd'hui, en France, 99 % des contenants sont collectés mais nous ne sommes qu'à 57 % de recyclage. Le geste de tri est donc important et nous souhaitons, avec l'interprofessionnel, que le taux de recyclage passe à 90 % d'ici 2025.

En parallèle, on s'engage dans l'économie circulaire en augmentant la part de PET recyclé (rPET) dans nos bouteilles. Nous avons porté cette année à 35 % la part de rPET dans nos bouteilles Vittel et Contrex de 33 cl et 50 cl, et à 50 % dans les variétés aromatisées Vittel Up et Contrex Green. Et surtout, le 18 novembre 2019, nous avons lancé avec Vittel la première bouteille 75 cl 100 % en plastique recyclé et 100 % recyclable en France.

Quelle est votre stratégie commerciale en 2020 ?

Tout d'abord, c'est de réussir le lancement de nos innovations et de transformer toutes celles que nous avons lancées depuis deux ans, comme Vittel Up, Contrex Green, ou bien San Pellegrino + Tea. C'est fondamental. Nous avons fortement progressé en part d'offres dans toutes les enseignes mais, pour installer une innovation, il faut généralement trois ans. Nous devons donc poursuivre nos efforts.

Nous avons aussi un enjeu énorme en grande distribution, c'est la défense des linéaires. Enfin, nous devons continuer à bien transformer la promotion en magasin. Cela dit, je pense que nous sommes reconnus comme les meilleurs sur la transformation des eaux. La raison ? Nous sommes servis par de grands temps forts comme Roland-Garros et le Tour de France, qui nous permettent de théâtraliser les magasins. De plus, l'activité promotionnelle fait partie de l'ADN de Nestlé Waters.

Connaissez-vous des problèmes de turnover ?

Pas vraiment car nous avons une vraie politique de promotion interne. J'en suis d'ailleurs le parfait exemple. Nous avons des process de revue de talent et de plan de succession qui sont très cadrés.

Tous les ans, nous faisons des points en one-to-one. Nous sommes alors très transparents avec nos équipes, sur la vision que nous avons d'eux. Nous les projetons aussi dans l'organisation et dans les postes qu'ils pourront avoir d'ici cinq ans. Nous les mettons en perspective et nous leur disons sur quels points ils doivent travailler pour un jour prendre le poste qu'ils souhaitent.

Naturellement, ils savent qu'il y aura une compétition quand le poste sera à pourvoir. Mais il n'en demeure pas moins qu'il y a un vrai plan de carrière chez Nestlé.

Cette politique de promotion interne est-elle suffisamment connue ?

Bonne question ! Je veux vraiment accélérer sur ce point, en expliquant encore mieux nos process à nos collaborateurs. C'est important que nos équipes commerciales sachent qu'ils vont pouvoir évoluer chez nous.

Pour ce faire, il faut que nous fassions des points encore plus réguliers avec les équipes. La raison ? Je ne veux pas former les personnes pour les voir partir ensuite. Je veux qu'elles restent dans mon organisation et que l'état d'esprit soit là. Car dans la boisson, il y a un fort sentiment d'appartenance aux marques.

Vous êtes chez Nestlé depuis 30 ans. En quoi cela va vous aider dans vos fonctions ?

Déjà, je suis passé par tous les métiers du commerce. Je connais bien l'entreprise, ainsi que les deux circuits retail et hors domicile. Enfin, je suis issu de la promotion interne, donc je porte les valeurs du groupe et l'amour du maillot.

D'ailleurs, nos deux derniers directeurs généraux ont été bluffés par l'esprit de tribu qu'il y a chez nous. Aujourd'hui, nous sommes tous fiers de vendre des marques iconiques et internationales. Nous sommes très engagés.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien van der Feer

Julien van der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet