Recherche
Se connecter

Business Intelligence : un enjeu pour les PME ?

Publié par le - mis à jour à
Business Intelligence : un enjeu pour les PME ?
© everythingpossible - Fotolia

Aujourd'hui, seule une minorité de PME recourt à des outils de business intelligence, qui permettent d'analyser les données en possession d'une entreprise pour optimiser la prise de décision. Pourtant, la business intelligence est appelée à se développer auprès des petites entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

Seules 28% des PME françaises utilisent actuellement des outils de business intelligence, aussi appelée informatique décisionnelle, terme qui désigne les infrastructures, les outils et les pratiques permettant d'accéder automatiquement aux informations et de les analyser l'information pour optimiser les décisions et les performances d'une entreprise.

Mais pour Capterra, division de Gartner qui publie notamment des comparateurs de logiciels professionnels, ces outils vont connaître un essor considérable auprès des PME dans les années qui viennent. En effet, ils peuvent être décisifs dans la prise de décision commerciale, car l'analyse automatique des informations que possède une entreprise permet de rendre plus optimales les stratégies commerciales.

En justement, 39% des PME prévoient de s'équiper avec un ou plusieurs logiciels d'informatique décisionnelle d'ici 2020. Selon l'étude Capterra, cette technologie est la plus mise en avant par les PME dans leurs réflexions en matière d'investissement, devant l'intelligence artificielle, la réalité virtuelle et la blockchain. Le secteur qui se penche le plus sur le sujet est l'assurance, puisque 57% des PME ont déjà recours ou prévoient d'investir rapidement dans des technologies de business intelligence.

Tous secteurs confondus, le sujet est plus qu'un vague projet, puisque une PME sur cinq a déjà un budget assigné à l'informatique décisionnelle, en moyenne de 27350 euros. Selon Capterra, la business intelligence devrait être la technologie avec le plus fort impact dans le monde du travail d'ici deux ans.

Quelle évolution dans les années à venir ?

Pour documenter ce phénomène, Capterra a établi des prévisions quant à l'évolution des usages de l'informatique décisionnelle par les PME françaises. D'ici un an, l'entreprise affirme qu'elles utiliseront plus la business intelligence que les grands groupes. Les PME ont un potentiel de croissance souvent plus fort et sont donc plus susceptibles d'utiliser la business intelligence pour se développer et gagner des clients, quand les grandes entreprises s'en serviraient plutôt pour augmenter l'efficacité opérationnelle.

La business intelligence devrait aussi devenir plus accessible aux non spécialistes : Capterra prédit en effet que d'ici la fin 2019, les rapports d'analyse générique seront remplacés par des visualisations personnalisées, en fonction de l'intérêt des utilisateurs. Il deviendra donc beaucoup plus simple d'affiner sa stratégie commerciale en affichant les éléments de business intelligence correspondant à ses objectifs. Et d'ici quelques années, les outils de BI devraient devenir de plus en plus intuitifs.

Chatbots, clouds, intégration et gouvernance des données

Capterra affirme aussi que d'ici 2020, la majeure partie des plateformes de BI pourront faire du traitement automatique de langage naturel pour prendre des décisions. En effet, la reconnaissance vocale et les chatbots permettent de fournir des informations pouvant être exploitées rapidement à des fins commerciales. Cela signifie que les utilisateurs auront un accès simplifié aux données de l'entreprise et aux analyses des outils d'informatique décisionnelle, et plus de la moitié des demandes d'analyse à ces outils devraient être générées par un traitement automatique du langage naturel ou de la voix.

Le cloud devrait jouer un rôle essentiel dans le développement de la business intelligence dans les PME. Dans son étude, Capterra estime que pour se généraliser, l'informatique décisionnelle devra être encore plus intégrée qu'elle ne l'est déjà, en poussant plus loin la possibilité d'ajouter des rapports analytiques directement dans une application.

Les prévisions complètes de Capterra sont consultables ici

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

s