Recherche
Se connecter

10 pistes pour optimiser son budget flotte auto

Publié par Véronique Meot le

Je m'abonne

6- Gardez l'oeil sur les contrats de location

Jean-Jacques Buire (Cosma Experts)

Un indicateur est à suivre de près : la loi de roulage. Les forces de vente sont, a priori, de gros consommateurs de kilomètres. En général, les contrats de LLD sont signés pour 36 mois et 120 000 km. À la fin de la première année, un ajustement peut être fait à la lumière des kilomètres réellement parcourus. Il est possible de rédiger un avenant - gratuitement - afin de réduire la durée du contrat à 24 mois ou de l'augmenter à 48 mois et jouer sur le montant des loyers. Attention, la plupart des contrats sont modifiables, mais pas tous. "Il faut donc, par précaution, graver cette clause dans le marbre lors de la signature", recommande Jean-Jacques Buire, conseil spécialiste de la flotte auto chez Cosma Experts. L'absence de révision des contrats en cours de location peut avoir de lourdes conséquences financières au moment de la restitution. En cas de kilomètres supplémentaires, le loueur facture, en effet, la différence - qui peut atteindre 0,10 euro le km - ainsi que des pénalités. Lorsqu'une clause de modification est prévue, elle exige, néanmoins, d'être actionnée quelques mois avant la date de restitution.

Pensez également à restituer les véhicules qui ne roulent pas et qui, par conséquent, coûtent cher. S'agissant des périodes d'essai, prévoir des contrats LLD pour un ou plusieurs véhicules de pool plutôt que de recourir à location courte durée est une piste. Les loueurs ont néanmoins tendance à décloisonner un peu les durées, Arval, par exemple, propose désormais de la moyenne durée.

7- Encouragez l'écoconduite

Grégory Libre (Arval)

Une bonne manière d'optimiser les dépenses et d'augmenter la sécurité des conducteurs (carburant, police d'assurance, entretien, amende) est d'adopter des règles de bonne conduite. "30 à 40 % des coûts d'une voiture dépendent de la manière dont elle est conduite", déclare Grégory Libre, directeur commercial et marketing d'Arval. La formation à l'écoconduite sensibilise les automobilistes, avec un rappel des règles, voire des travaux pratiques. Les loueurs proposent des plateformes d'e-learning, et ont conclu des partenariats avec les prestataires spécialisés pour organiser des séances sur simulateur et des stages sur route ou sur circuit. "L'investissement est faible, par rapport au ROI : il faut compter 150 euros pour une session alors que sur le seul poste du carburant, il est possible d'économiser jusqu'à 900 euros en trois ans", affirme Grégory Libre.

8- Embarquez de la télématique à bord

Le recours à la télématique favorise l'adoption des règles d'écoconduite, mais pas seulement. Plus globalement, les solutions proposent d'aider les entreprises à réduire leur TCO (coût total de possession du véhicule). TomTom Telematics se positionne ainsi, au-delà de la navigation. Autre exemple, les nouvelles solutions Coonect, de Mapping Control - basées sur des services web connectés, un boîtier installé dans le véhicule et une appli dédiée au conducteur - suivent, parmi leurs nombreuses fonctionnalités, la conduite, via Coonectdriver®. Le boîtier remonte les données de suivi, qui serviront à la réalisation d'audits, à l'analyse des performances, etc.

Ces outils sont commercialisés sur abonnement (de 16 à 40 euros HT par mois et par véhicule chez TomTom Telematics Business, 20 euros HT par mois et par véhicule chez Mapping Control).

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet