Les réunions virtuelles, une réalité?

Publié par le | Mis à jour le
Les réunions virtuelles, une réalité?

Quelle est la réalité des visioconférences en France ? Qui en fait et pour quels gains? Le point avec American Express Meetings&Events qui publie une étude sur le sujet.

  • Imprimer

1 entreprise sur 5 a adopté le principe des réunions virtuelles, selon l'étude* d'American Express Meetings&Events. Parmi celles qui ont sauté le pas, les entreprises sont dotées d'une installation permanente sur site. Elles ont recours à ce type de rencontres depuis 3 à 5 ans environ, au moins une fois par mois (pour 75% d'entre elles), voire 2 fois (21%) et presqu'exclusivement (dans 8 cas sur 10) pour des réunions virtuelles courtes de moins de 2 heures (séminaires ou de réunions de courte durée).

Ces réunions virtuelles sont utilisées à 90% en interne pour les collaborateurs et à 37 % pour un public externe : clients (82%), prescripteurs (18%) ou fournisseurs (9%).

Pour quels gains ?

Au-delà du gain de temps (53%), d'énergie, de pragmatisme (63%) et d'efficacité (23%) c'est principalement pour des raisons économiques (90%) que les entreprises mettent en place des réunions virtuelles. Les contraintes de réservation de salle, de restauration et d'organisation de la réunion en soi subsistent mais l'opportunité en termes d'économie vis-à-vis des meetings physiques est indéniable pour 100% des interlocuteurs interrogés.

*Etude réalisée par American Express Meetings & Events et Coach Omnium en Octobre 2013 auprès de 166 entreprises françaises ciblées.

1 entreprise sur 5 a adopté le principe des réunions virtuelles, selon l'étude* d'American Express Meetings&Events. Parmi celles qui ont sauté le pas, les entreprises sont dotées d'une installation permanente sur site. Elles ont recours à ce type de rencontres depuis 3 à 5 ans environ, au moins une fois par mois (pour 75% d'entre elles), voire 2 fois (21%) et presqu'exclusivement (dans 8 cas sur 10) pour des réunions virtuelles courtes de moins de 2 heures (séminaires ou de réunions de courte durée).

Ces réunions virtuelles sont utilisées à 90% en interne pour les collaborateurs et à 37 % pour un public externe : clients (82%), prescripteurs (18%) ou fournisseurs (9%).

Pour quels gains ?

Au-delà du gain de temps (53%), d'énergie, de pragmatisme (63%) et d'efficacité (23%) c'est principalement pour des raisons économiques (90%) que les entreprises mettent en place des réunions virtuelles. Les contraintes de réservation de salle, de restauration et d'organisation de la réunion en soi subsistent mais l'opportunité en termes d'économie vis-à-vis des meetings physiques est indéniable pour 100% des interlocuteurs interrogés.

*Etude réalisée par American Express Meetings & Events et Coach Omnium en Octobre 2013 auprès de 166 entreprises françaises ciblées.

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet