Recherche
Se connecter

Breizh Café : le sarrasin gagne du terrain

Publié par le | Mis à jour le
Breizh Café : le sarrasin gagne du terrain

Une dizaine de restaurants en France, autant au Japon, une école, une ferme... L'univers Breizh Café fait rayonner le savoir-faire culinaire breton depuis deux décennies et entend bien poursuivre son développement.

Je m'abonne
  • Imprimer

Après le Japon, Paris, Saint-Malo et Cancale, Breizh Café part à l'assaut du reste de la France. Plus de vingt ans après l'ouverture du premier restaurant sur le continent asiatique, l'enseigne de crêperie conçue par Bertrand Larcher s'impose à sa manière dans le paysage de la restauration. " À chaque ouverture, nous essayons de nous améliorer. Nous ne sommes pas une chaîne de restauration. Nous essayons d'avoir une carte différente dans chacune des affaires en s'adaptant aux villes, aux quartiers et en faisant voyager dans un lieu et un cadre différent ", développe Sergueï Dutko, directeur général.

La crêpe, niveau gastronomique

Le concept s'est fait en plusieurs temps : d'abord, sur l'impulsion de son créateur installé au Japon où il ouvre une dizaine d'établissements, puis importé dans le Marais à Paris il y a douze ans, pour ensuite s'enraciner dans ses terres bretonnes.

L'objectif affiché : ouvrir deux à trois restaurants par an. Une nouvelle adresse parisienne est prévue avant l'été 2020 (quartier des Abbesses), puis les directions de Lyon et Genève sont déjà tracées. " L'idée est de faire rayonner la gastronomie bretonne un peu partout ", assure Sergueï Dutko.

Car, s'il est bien question de crêpes et de galettes, l'assiette et les produits sont premium. Breizh rolls (galettes roulées), langoustines, huîtres... Breizh Café tire le meilleure de la terre et de la mer, en collaborant avec de petits producteurs locaux et en faisant de ses crêpiers de véritables chefs cuisiniers. Ouverte courant 2018, l'école de Bertrand Larcher à Saint-Malo est destinée " à former à ce métier qui est souvent dévalorisé, explique le directeur général. Nous y envoyons aussi nos bonnes recrues pour faire vivre la Bretagne et transmettre les savoir-faire. "

Une marque forte

Jamais à court d'idées, le fondateur construit actuellement une ferme entre Cancale et Saint-Malo. Ou plutôt un lieu de vie qui rassemble un restaurant, des hébergements avec quelques chambres et des milliers de pommiers pour la production de cidre. Depuis le rapprochement avec le fonds d'investissement Artemis il y a trois ans, l'univers Breizh Café poursuit ainsi son expansion, avec ce corps à deux têtes : Bertrand Larcher sur le rayonnement de la marque et Sergueï Dutko pour le développement des projets et des équipes à l'international.

Après une expérience dans la restauration à New-York, ce dernier mesure les forces de l'enseigne et estime qu'un fort potentiel existe aussi sur le marché américain : " Nous avons un concept marqué et défini et un excellent storytelling à travers tout ce que Bertrand entreprend. " Et, comme pour tout acteur du secteur, la clé réside dans le choix des emplacements : " Nous recherchons typiquement les périmètres où ça aime bien manger ", résume-t-il en citant pour exemple l'illustre voisin de leur dernière ouverture... un certain Cyril Lignac.

Breizh Café

Crêperie

Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)

Bertrand Larcher, président, 54 ans; Sergueï Dutko, directeur général, 35 ans

SAS > Création en 1996

Effectif : 90 personnes

CA 2019 : 7 M€ (cumul des restaurants parisiens)

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Agathe Jaffredo

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet