Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du Stress

Chapitre VIII : Surmonter les situations difficiles

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du Stress

8 chapitres / 56 fiches

" Dans les moments de grande tension, l'esprit se fixe sur un détail sans importance dont on se souvient parfaitement bien longtemps après, comme si l'anxiété nous l'avait à jamais gravé dans le cerveau. " Agatha Christie, Le Mystérieux Mr Quinn

Revisitez votre journée. Qu'avez-vous fait sans même y penser ? Quelles tâches, quelles actions avez-vous accomplies de manière automatique, sans que cela ne vous procure d'émotion particulière ? Vous réaliserez peut-être que vous avez une routine le matin pour vous préparer ou que vous empruntez toujours le même trajet pour vous rendre au travail. Ces habitudes ne vous apportent aucun stress, aucune émotion particulière. Vous êtes dans votre zone de confort. Imaginez à présent qu'un grain de sable vienne gripper cette belle machine, que votre enfant se réveille avec une gastro ou que la voiture ne démarre plus... Il y a des chances pour que votre niveau de stress augmente et vous pousse hors de votre zone de confort.

On distingue couramment trois zones générant des sentiments plus ou moins agréables.

  • La zone de confort correspond à vos compétences clés, à ce que vous maîtrisez parfaitement. C'est là où vous vous sentez confortable, en sécurité. Cette zone " de calme " est essentielle pour effectuer les tâches routinières du quotidien mais elle n'incite pas vraiment à se dépasser.
  • À l'inverse, quand vous devenez tellement anxieux qu'il vous est difficile de penser clairement, il est probable que vous soyez dans votre zone de panique. Vous expérimentez cette zone lorsque vous faites quelque chose de dangereux, que vous courez après des objectifs inatteignables ou que votre niveau de stress est trop intense. Là encore, il est difficile de progresser. Cette zone est parfois appelée zone de non expérience. J'aime l'envisager comme celle des grands défis, là où s'opère la magie.
  • Entre ces deux zones, se trouve la zone d'apprentissage. C'est là que se trouvent en général vos objectifs. Si vous souhaitez progresser, sautez le pas et investissez votre zone d'apprentissage. Des prises de risque modérées et répétées vont vous permettre de dominer votre stress, d'asseoir la confiance en vous et ainsi d'augmenter peu à peu l'étendue de votre zone de confort.

Prendre conscience de ces trois zones, identifier et visiter régulièrement votre zone d'apprentissage est le moyen d'apprivoiser vos craintes, de positiver le changement et de vous développer. En élargissant vos perspectives, certes vous vous exposez à l'inconfort et à l'incertitude mais vous gagnerez en assurance et en satisfaction.

Le dossier 8 vous donne des clés pour gérer votre stress dans des situations que la plupart jugent inconfortables voire paniquantes comme la prise de parole en public (outil 52), l'entretien d'embauche (outil 53) ou l'entretien annuel d'évaluation (outil 54).

Rappelez-vous que les trois zones évoluent, que beaucoup des nouvelles pratiques, des nouvelles compétences que l'on vous demande d'acquérir seront bientôt dans votre zone de confort et que certaines de vos anciennes activités ne généraient finalement en vous qu'une indifférence proche de l'ennui. Le changement (outil 55), n'est pas un événement mais un processus qui vous place dans votre zone d'apprentissage, que vous le vouliez ou non.

En conclusion, et comme la prévention est le meilleur moyen de prendre soin de soi, l'outil 56 fournit une sorte de tableau de bord des indicateurs à surveiller pour éviter l'épuisement professionnel, conséquence dramatique ultime d'un excès de stress chronique au travail.

Gaëlle Du Penhoat