Recherche
Se connecter

La Fintech continue de gagner des parts de marché en France

Publié par Brand Voice le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
La Fintech continue de gagner des parts de marché en France

Avec une année 2019 record en termes de levées de fonds, le secteur de la Fintech poursuit son essor en France. Les néobanques attirent toujours plus de clients, avec un total de 3,5 millions de comptes actifs.

Je m'abonne
  • Imprimer

De nouveaux secteurs se développent ou émergent, comme celui de l'assurance, de la Regtech ou encore de la Blockchain.

Le secteur de la Fintech poursuit son essor dans l'hexagone. L'année 2019 a été une année record en matière de levées de fonds, avec plus de 87 opérations pour un montant total de 625 millions d'euros, soit deux fois plus qu'en 2018. Parmi ces startups, les néobanques attirent toujours plus de clients et cherchent à augmenter leur rentabilité.

La hausse du financement de la Fintech

D'après l'Observatoire de la Fintech, 2019 a été une année record en termes de levées de fonds pour la Fintech française. Non seulement le nombre d'opérations augmente, mais également leur taille, avec 4 levées de fonds de plus de 50 millions d'euros pour les startups Wynd, Payfit, Younited Credit et Shift Technology, et 6 levées de fonds entre 20 et 40 millions d'euros.

Grâce à ces financements de plus en plus importants, les fintechs françaises sont plus nombreuses à se développer à l'international. On assiste également à une diversification des métiers de la Fintech, avec la croissance de l'assurance et l'émergence de la Regtech et de la Blockchain.

Par ailleurs, la Directive européenne DSP2 a permis de mettre à disposition par les établissements bancaires traditionnels les données de leurs clients, à destination de deux catégories de fintechs : les initiateurs de paiement, comme Sofort ou Trustly, qui sont en capacité par exemple d'ordonner un virement à partir d'un compte bancaire détenu dans un autre établissement, et les agrégateurs de comptes comme Linxo ou Bankin, qui regroupent sur une seule interface les données de plusieurs comptes. De nombreux nouveaux acteurs font leur apparition dans le domaine des services financiers.

Les néobanques attirent toujours plus de clients

Les néobanques continuent à révolutionner le paysage du secteur bancaire. Centrées sur l'expérience utilisateur, elles permettent à leurs clients d'accéder à des services qui ne sont pas encore proposés par les applications des banques traditionnelles.

Les banques en ligne sont généralement des filiales de groupes bancaires (Boursorama de Société Générale, Fortuneo de Crédit Mutuel Arkea), mais il existe aussi des néobanques indépendantes comme N26 notamment. Si elle séduisait au début essentiellement les voyageurs grâce à la gratuité des paiements à l'étranger, elle a aujourd'hui considérablement élargi sa clientèle et l'espace N26 renseigne désormais des utilisateurs aux profils très variés.

Les tarifs de ces néobanques sont très compétitifs, l'expérience bancaire est simplifiée, le processus d'inscription est rapide et toutes les opérations sont rapidement exécutées. 26 néobanques sont aujourd'hui présentes en France, pour un total de 3,5 millions de comptes actifs.

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet