Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

LinkedIn : les fonctions commerciales très fortement demandées

Publié par Aude David le - mis à jour à
LinkedIn : les fonctions commerciales très fortement demandées
© Pixel-Shot - stock.adobe.com

Le réseau social professionnel a publié le classement des métiers dont la demande a le plus progressé ces dernières années en France. Quatre fonctions commerciales trustent le top dix, s'arrogeant même les deux premières places.

Je m'abonne
  • Imprimer

Plus que jamais, les commerciaux sont recherchés par les entreprises. Un récent classement LinkedIn sur les métiers en forte croissance le confirme. Le réseau social professionnel a compilé les nouveaux emplois affichés dans les profils pour déterminer sur quels métiers la demande avait le plus augmenté ces dernières années. Sur les 25 métiers retenus, quatre sont des fonctions commerciales : responsable des opérations commerciales en première place, responsable du développement en deuxième place, conseiller clientèle en quatrième place et responsable de compte en huitième place. Ce à quoi on peut ajouter agent immobilier en vingtième position.

Des profils en plein essor ou en mutation

Le poste de responsable des opérations commerciales est celui qui arrive en tête du classement. En plein développement et encore très rares il y a quelques années, ces profils hybrides sont de plus en plus recherchés par les entreprises : ils ne participent pas à la vente directement, mais sont chargés d'optimiser les processus commerciaux et les outils. Selon LinkedIn, ils ont en moyenne six ans d'expérience, et ont le plus souvent une expérience de responsable de compte, commercial, conseiller financier.

Juste derrière vient le poste de responsable du développement : un incontournable pour toutes les entreprises qui sont dans une stratégie commerciale de conquête. En pleine reprise économique après une pandémie qui a mis l'économie à l'arrêt, nulle surprise à ce que ces profils soient sollicités. Si la prospection commerciale et la maîtrise de Salesforce figurent évidemment parmi les compétences les plus répandues pour ces postes, LinkedIn note aussi l'importance de la compétence en marketing. Un signe que cette fonction commerciale est de plus en plus protéiforme ? Les vendeurs à ces postes ont en moyenne quatre années d'expérience et sont précédemment passés par un métier de commercial, responsable de compte ou chef de projet.

Le poste de conseiller clientèle arrive en quatrième position. Essentiellement en banque et en assurance, ces postes continuent d'être recherchés par les entreprises. Ils demandent une certaine polyvalence, puisque les compétences incluent aussi bien de la prospection que de la relation client. Les profils sur LinkedIn ont en moyenne quatre ans d'expérience, et sont passés précédemment par un travail de commercial, assistant service client ou encore assistant administratif.

En huitième position se retrouve le poste de responsable de compte. Cette place stratégique implique aussi une grande polyvalence pour gérer les clients les plus importants de l'entreprise : développement commercial, négociation mais aussi gestion de projets. Cela explique pourquoi le nombre d'années d'expérience est plus élevé que pour les autres postes de vente (sept ans et demi en moyenne). Les responsables de compte analysés sur le réseau social sont généralement passés au préalable par des postes de commercial, chef de projet ou même conseiller financier.

Diplômes exigés, télétravail limité

Sandrine Chauvin, directrice de la rédaction chez LinkedIn, déclare dans le communiqué accompagnant le classement : "Cette liste confirme la percée des profils commerciaux et des métiers du numérique, puisqu'ils représentent à eux seuls près de 40% des postes pour lesquels la demande a le plus progressé en France ces dernières années. Il est intéressant de noter que ces opportunités d'emploi ne s'adressent pas uniquement aux surdiplômés puisqu'un tiers de ces métiers sont accessibles avec un niveau bac +2 ou licence".

Qu'en est-il des commerciaux ? Il semble que les recruteurs continuent de privilégier des profils diplômés, alors même que de nombreuses formations commerciales existent à bac+2 ou bac+3. Ainsi, 60% des responsables des opérations commerciales et des responsables de compte sur le réseau professionnel ont été recrutés avec un Master, 66% des responsables du développement. C'est tout de même 34% chez les agents immobiliers. Le poste de conseiller clientèle est plus accessible, avec 40% des profils qui ont un bac+2 ou une licence.

"La plupart de ces métiers (14 sur 25) offrent aussi la possibilité de travailler à distance, signe que le télétravail se démocratise", note aussi Sandra Chauvin. Mais les postes commerciaux ne sont pas forcément de très bons élèves en la matière. Chez les responsables des opérations commerciales, 5% des postes offrent la possibilité de travailler à distance, un chiffre proche des responsables de compte (4,4%). C'est même pire pour les conseillers clientèles, puisque ce taux est de... 0% ! Comme chez les agents immobiliers. Chez les responsables du développement, c'est un peu mieux à 17%.

Enfin, le classement révèle que les fonctions commerciales tendent vers la parité : elle est globalement atteinte pour les postes de responsable des opérations commerciales (51% d'hommes), responsable du développement (58% d'hommes) et agent immobilier (51% de femmes). Si les responsables de compte sont à 85% des hommes, les conseillers clientèles sont des conseillères à 67%.

Méthodologie

Classement réalisé par les chercheurs du LinkedIn Economic Graph en se basant sur l'examen de millions de nouveaux emplois occupés par des membres de LinkedIn entre le 1er janvier 2017 et le 31 juillet 2021. Cela a servi de base pour calculer un taux de croissance pour chaque intitulé de poste. Figurent dans ce classement ceux qui ont connu une croissance constante et ont atteint un volume jugé suffisant par LinkedIn en 2021. Les intitulés identiques correspondant à des niveaux d'expérience différents ont été regroupés. Exclus de l'analyse : stages, emplois en intérim et bénévolat et postes ne concernant qu'un petit nombre d'entreprises en France.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande