Recherche
Se connecter

Rémunération : stabilisation des salaires des commerciaux en 2021

Publié par Aude David le - mis à jour à
Rémunération : stabilisation des salaires des commerciaux en 2021
© Giulio_Fornasar - stock.adobe.com

Les commerciaux restent parmi les profils les plus recherchés durant cette crise pour développer l'activité et relancer la production. Cependant, la Covid-19 va tirer les salaires vers le bas. C'est ce qu'indique PageGroup dans son étude annuelle sur les rémunérations des cadres.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les commerciaux pourraient tirer leur épingle du jeu mieux que d'autres en cette période de crise. En effet, l'étude sur les rémunérations du cabinet de recrutement PageGroup, montre que 38% des entreprises considèrent aujourd'hui comme une priorité le développement de l'activité via la relance de la production et de nouveaux contrats.

Un état d'esprit qui devrait bénéficier aux commerciaux, puisque 33% des entreprises envisagent de recruter des commerciaux. En effet, les sociétés doivent notamment réadapter leurs stratégies commerciales : elles sont donc à la recherche de vendeurs flexibles, avec le sens de l'innovation, réactifs et parfaitement autonomes. En quelques mois, le métier de commercial a déjà beaucoup évolué (déplacements moindres, relation client beaucoup plus à distance...).

Cependant, un plus faible volume d'offres que les années précédentes fait que la tension sur ce poste diminue légèrement, et le marché se rééquilibre un peu en faveur des recruteurs.

Des commerciaux plus exigeants

La sédentarisation forcée et le télétravail systématique ont été vécues comme un bouleversement mais, comme dans d'autres professions, elles ont entrainé de nouvelles exigences de la part des candidats, notamment plus de flexibilité dans les horaires et la possibilité de travailler à distance. Le cabinet de recrutement note d'ailleurs que les commerciaux sont de plus en plus négociateurs et exigeants sur les postes intermédiaires. "Les exigences des commerciaux se sont précisées et les négociations se sont durcies dès que les budgets se sont resserrés. En pleine période d'incertitude, l'assurance d'obtenir leur variable fait partie des conditions qui orientent le choix des candidats, mais les attentes se portent également sur la flexibilité et l'organisation du travail", indique Martin Villelongue, directeur exécutif chez Michael Page.

Salaires des commerciaux


Selon l'étude, en 2021, les profils commerciaux les plus recherchés seront ingénieur commercial / business developer, responsable grands comptes / KAM, et chef des ventes / sales manager. Les jeunes diplômés seront le plus sollicités pour des postes de business developer. En début de carrière (0-2 ans), les business developers peuvent prétendre à une rémunération allant de 30 000 à 40 000 euros ; 40 000 à 70 000 euros, avec 20% à 50% de variable en plus pour les profils confirmés (5-15 ans).

Si les salaires des fonctions commerciales devraient se stabiliser après des années d'augmentation, des disparités fortes devraient perdurer entre les secteurs d'activité. Les commerciaux en IT bénéficieront de rémunérations plus intéressants que dans la grande consommation. Les commerciaux terrain, ingénieurs d'affaires, commerciaux et responsables grands comptes, ainsi que les directeurs commerciaux sont les profils dont les salaires devraient le plus augmenter.

Le parcours de vente pourrait se transformer durablement, rendant de plus en plus incontournables les compétences numériques et en social selling. Par ailleurs, 70% des employeurs se déclarent prêts à recruter un commercial principalement sur la base de ses soft skills.

Salaires dans la santé


Salaires dans le matériel médical


Les commerciaux continueront d'être particulièrement demandés dans des secteurs en très forte activité ces derniers mois, comme la santé et l'agroalimentaire. L'étude assure d'ailleurs que le délégué pharmaceutique fera partie des métiers les plus recherchés l'an prochain, après une évolution notable des conditions de travail, avec notamment la mise en place de télévisites.

En début de carrière (0-2 ans), ce poste peut rapporter 25 000 à 28 000 euros, et 35 000 à 45 000 euros pour les profils plus expérimentés (5-15 ans). En parallèle, l'exigence d'expertise pour ces métiers s'accroît. Si peu de variation de rémunération s'annonce, la part variable est passée en un an de 30 à 40% du salaire.

La demande de commerciaux s'accroit également dans le domaine de la vente d'appareils médicaux, notamment pour accompagner le développement des ventes de produits connectés et de la télémédecine.

Salaires dans l'administration des ventes


Les métiers de l'administration des ventes et de la relation clients devraient rester en tension en dépit des fluctuations d'activité liées à la crise de la Covid-19. Cependant, les assistants commerciaux devraient connaître une stagnation de leurs rémunérations.

Salaires dans l'assurance


Côté assurance, la transformation drastique continue de s'opérer. En conséquence, les expertises en gestion de la data, conformité et relation clients restent extrêmement prisées.

Salaire dans la banque


Les banques elles aussi se digitalisent et se transforment, les structures traditionnelles étant poussées par la concurrence des néo-banques. Côté commerciaux, elles cherchent donc des profils agiles et connectés pour soutenir leur développement.

Salaire dans la distribution


La distribution a vu ses ventes ralentir, et les consommateurs se tourner vers les circuits courts. Mais le dynamisme de la grande distribution alimentaire relance l'intérêt des candidats pour les postes de chef de rayon et manager commerce. Par ailleurs, la consommation omnicanale (magasin, drive, click & collect, e-commerce) se renforce partout.

Salaires dans le tourisme


Dans l'hôtellerie et le tourisme, en dépit d'une année très compliquée, les profils commerciaux resteront demandés, afin d'essayer de développer l'activité.

Salaire dans l'immobilier


Côté immobilier, après une année difficile, l'activité devrait repartir en 2021, ainsi que les recrutements commerciaux pour accompagner ce développement.

Méthodologie

L'étude s'appuie sur les missions réalisées par PageGroup pour ses clients sur l'ensemble de l'année 2019 jusqu'au 30 juin 2020, sur les entretiens effectués avec les candidats par les 700 consultants, et sur l'analyse de la base de données du groupe.

Lecture

Les rémunérations présentées sont des rémunérations annuelles brutes fixes en milliers d'euros et sont indiquées selon le nombre d'années d'expérience pour des postes situés en région parisienne. La colonne "Attractivité" indique le niveau d'attractivité d'un poste en fonction du volume d'offres disponibles : une étoile représente les métiers sur lesquels PageGroup enregistre une faible demande de la part des entreprises, trois étoiles indiquent une demande élevée.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet