Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Babyzen grandit grâce à sa poussette star, la Yoyo

Publié par le | Mis à jour le
Babyzen grandit grâce à sa poussette star, la Yoyo

En quelques années, la poussette Yoyo s'est imposée chez les jeunes parents. Multipliant le chiffre d'affaires de l'entreprise qui la commercialise, Babyzen, elle est le résultat d'une stratégie d'expansion dynamique. Mais elle doit aussi affronter la contrefaçon.

Je m'abonne
  • Imprimer

Six kilos sur la balance, un système de pliage facile, un gabarit qui permet de la transporter sur l'épaule et un design très " instagrammable " : la Yoyo est la poussette des parents citadins. Elle doit d'ailleurs sa création à une histoire de famille, lorsque les Chaudeurge, père et fils cofondateurs de Babyzen, se lancent à l'assaut du secteur de la poussette. Le père, Jean-Michel, a déjà fait ses armes sur le marché de la petite enfance en inventant le Babycook, ce robot multifonction de la marque Béaba qui a investi les cuisines.

Aidés d'un associé qui leur fournit le brevet de pliage, les dirigeants de Babyzen commercialisent la première Yoyo en 2012. " Nous avons essayé de répondre à un besoin : celui des parents qui sont limités dans leurs déplacements à cause de poussettes volumineuses et peu maniables ", explique Julien Chaudeurge.

Côté distribution, les dirigeants privilégient les grandes villes internationales : New York, Londres, Séoul et bien sûr Paris pour ne citer qu'elles. " Nous savions que si nous touchions les Parisiens, nous accéderions également au coeur de la France, car c'est dans les mégapoles que naissent les tendances ", estime Julien Chaudeurge.


Influenceurs

La société fait appel à des revendeurs spécialisés, plutôt haut-de-gamme. A la manière d'un Apple ou Dyson, ils agréent des boutiques en leur fournissant un ameublement spécialisé. Certaines marques, à l'instar d'Amazon ou d'Air France, proposent également la Yoyo sur leur site, grâce à des partenariats entre la PME et ces géants.

Au final, la Yoyo est présente à travers 90 pays et 3 000 points de vente.

Pour Julien Chaudeurge, la plupart de la vente se fait sur la démonstration produit. " Depuis le début de l'année, nous vendons également sur babyzen.com. Mais la poussette reste un outil que les parents veulent voir avant l'achat, assure-t-il. Toutefois, nos clients sont nos meilleurs ambassadeurs : nous misons donc énormément sur le bouche-à-oreille. " Pour cela, Babyzen privilégie les réseaux sociaux. " Ils sont la meilleure option, notamment pour suivre notre présence à l'international. Nous allons jusque sur la plateforme chinoise Wechat par exemple. Sur Instagram, nous réalisons des partenariats avec des influenceurs ", détaille Julien Chaudeurge.


Contrefaçon

Cette stratégie emporte la marque vers une croissance exponentielle. Depuis sa création en 2007, Babyzen boucle trois levées de fonds : 1,5 million d'euros en 2011, 8 millions en 2016 et 15 millions en 2019. L'entreprise enregistre désormais plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires et dépasse la barre des 200 000 poussettes vendues. Un succès qui malheureusement suscite bien des convoitises...

Avec les années, la Yoyo devient l'une des poussettes les plus volées et est sujette à de multiples contrefaçons. Pour lutter contre ce fléau, la marque s'entoure de cabinets spécialisés en investissant parfois jusqu'à 5% de son chiffre d'affaires. Babyzen obtient souvent gain de cause et gagne une douzaine de procès...

Babyzen

Matériel de puériculture

Julien Chaudeurge, président, 48 ans

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)

SAS > Création en 2007 > 70 salariés

CA 2020 : 50 M€


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande