Recherche
Se connecter

10 mariages entre e-tailers et retailers traditionnels

Publié par Christelle Magaud le

À l'été 2016, le plus grand distributeur du monde, Walmart, rachetait la pépite e-commerce jet.com. Une opération à 3 mds de dollars qui avait pour but de contrer Amazon. Depuis, l'idée a fait son chemin chez d'autres retailers qui, à leur tour, s'emparent de pure players. Des mariages de raison.

Je m'abonne
  • Imprimer
Bonobos succombe à la fièvre acheteuse de Walmart

En juin dernier, le géant de la distribution américain Walmart (11500 magasins, 63 enseignes, 482 milliards de dollars de chiffre d'affaires) s'emparait de Bonobos, un site de prêt-à-porter pour hommes. Cette transaction à 310 millions de dollars s'inscrit dans la stratégie de développement de l'enseigne dans le commerce en ligne afin de combler l'écart avec Amazon.

Bonobos est la cinquième acquisition de ce type, après Jet.com (3Mds $), Shoebuy.com (70 M $), ModCloth (45 M$) et le site d'équipements de plein air MooseJaw (51 M$).

La réponse du berger à la bergère: Walmart riposte à Amazon, qui devient aussi menaçant dans l'univers de la mode, en se lançant dans la conception et la vente de ses propres marques de prêt-à-porter.


Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

s