Recherche
Se connecter

Taux de conversion: où en est le m-commerce en France en 2019?

Publié par Caroline Clermont le | Mis à jour le
Taux de conversion: où en est le m-commerce en France en 2019?
© zapp2photo - stock.adobe.com

Le mobile représente environ 65% du trafic des e-commerçants en France en 2019. Tapbuy, éditeur de plateformes de "checkout as a service", donne des clés de pour optimiser son tunnel de conversion.

Je m'abonne
  • Imprimer

Tapbuy, éditeur de plateformes technologiques SaaS de "checkout as a service" sur mobile, dévoile les résultats de son étude sur l'état du commerce mobile en France en 2019. L'enquête concerne la partie du site mobile appelée checkout mobilede 1500 sites en France, qui correspond à la page produit et à l'ensemble des pages liées au panier: page d'inscription ou d'identification, pages de livraison, et page de paiement.

Des taux de checkout mobile encore trop faibles

Les checkout restent encore trop complexes en France, si bien que le taux de conversion moyen observé s'élève à 10%. Cela signifie que 90% des consommateurs qui ajoutent au panier un produit ne vont pas jusqu'au bout de la transaction. La conversion du checkout mobile serait même, en moyenne, 2 à 3 fois inférieure sur mobile que sur desktop. Par ailleurs, 34% des expériences d'achat sur mobile sont interrompues par un média tel que Facebook Messenger, Whatsapp, SMS ou encore un appel). Lors d'un appel, 65% des mobinautes ne reprennent pas leur shopping. Le tunnel vers le paiement doit donc être rapide.

Selon l'étude, le tunnel de conversion serait condamné à sous-performer à cause du manque de mise à jour. 3% des sites étudiés ont fait plus d'une mise à jour en 18 mois. Tapbuy calcule que, pour optimiser l'expérience client sur cette période, 57 mises à jour du tunnel auraient dû être effectuées.

Les outils pour développer le m-commerce

Des technologies émergent - uniquement 3% des sites analysés les utilisent cependant- pour améliorer l'expérience utilisateur dans un navigateur web sur mobile: PWA (technologie qui permet de proposer des applications web mobiles dont le comportement se rapproche des applications natives), SPA et AMP (technologie poussée par Google qui accélère le chargement des pages sur mobile).

Retrouvez l'étude complète ici

Méthodologie:

1,540 sites d'e-commerçants sur mobiles ont été analysés du 2 février 2018 au 30 juillet 2019.

L'étude s'est concentrée sur l'analyse du checkout mobile : page produit, page identification/pages création de compte, pages du choix de livraison, page de paiement

Depuis 2017, Tapbuy a analysé plus de 15623000 sessions de shopping sur mobile. À ce jour, 175 points de friction ont ainsi été identifiés dans le checkout sur mobile. Un point de friction se définit comme un élément perturbateur, technique ou d'expérience utilisateur, qui handicape, partiellement ou complètement, la conversion d'une visite en achat.

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet