Recherche
Se connecter

[Tribune] Et si les jeunes nous disaient ce qu'ils attendent ?

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Et si les jeunes nous disaient ce qu'ils attendent ?

"J'ai souhaité faire porter cette tribune par des "jeunes" pour que des "jeunes" parlent "aux anciens" pour nous dire ce que veulent les jeunes ! Je donne ma plume avec plaisir à des étudiantes à IAE School of Management - Metz"

Je m'abonne
  • Imprimer

Régulièrement j'ai le plaisir de partager mon regard et mes convictions sur des postures et actions managériales. En effet, je suis très proche des collaborateurs et des managers de demain grâce à mon investissement auprès d'eux à l'IAE Metz School Of Management depuis plus de 10 ans ; j'ai effleuré quelques fois les postures à avoir pour répondre aux attentes des "jeunes" sans pour autant y avoir consacré une tribune.

Nous pouvons lire beaucoup d'écrits sur les Y, les X, les milleniums mais je pense que les évolutions sont devenues tellement rapide que nous ne pouvons plus parler de générations mais plus d'agilité et d'adaptation continue. De plus, les conseils sont souvent écrits par des "anciens" qui expliquent ce que veulent les "jeunes".

En plus d'être régulièrement à leurs côtés, je travaille chaque année avec un groupe sur plusieurs projets et actions, j'ai été impressionné par leur maturité, leur sens de l'organisation, leur implication, leur envie et leur efficacité démontré.

Alors j'ai souhaité faire porter cette tribune par des "jeunes" pour que des "jeunes" parlent "aux anciens" pour nous dire ce que veulent les jeunes ! Je donne ma plume avec plaisir à Claire Barré, Margaux Bieber, Vera Bonda, Emilie Divoux, Noémie François et Julie Kaminski étudiantes à IAE School of Management Metz.

Quelles sont leurs attentes ? Quelles sont les postures managériales attendues ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Étant étudiantes en Master, nos attentes principales sont basées sur l'apprentissage, l'application de nos connaissances et la découverte de nouvelles, ainsi que le bien-être au travail.

Nous désirons découvrir le monde professionnel, notre métier et l'entreprise que nous intégrons afin de pouvoir la représenter, et en être fières. Le bien-être sur le lieu de travail est essentiel pour nous.

Tout cela se passe bien évidemment, dès notre arrivée, par une intégration au sein de l'entreprise et des collaborateurs. Afin de bien s'y sentir, et d'être à l'aise dans l'entreprise et auprès du public.

On pense également à une formation complète afin de pouvoir être le plus compétente possible, et de pouvoir exploiter l'ensemble de nos connaissances. Mais également de découvrir de nouveaux éléments.

Nous pensons également, qu'aujourd'hui il est important pour une entreprise d'être à l'écoute des nouvelles idées, être à l'écoute du marché.

Les postures managériales majeures sont actuellement en pleine mutation dans le monde professionnel. En effet, le monde évolue, les objectifs des entreprises également. Les clients sont de plus en plus volatiles, de moins en moins fidèles. De ce fait, l'enjeu est majeur pour les entreprises et de répondre au mieux et le plus rapidement à la demande. Ainsi, l'entreprise est aujourd'hui plus réactive, dans un monde ultra-connecté et se doit de contribuer au bien-être des salariés sur leur lieu de travail.

Selon nous un manager doit :

- être professionnel : doit connaître son métier, ainsi que les métiers de ses collaborateurs

- avoir une approche relationnelle : doit fédérer son équipe, être à l'écoute et soutenir ses employés tout en étant proche d'eux sans avoir à franchir de limites

- être crédible auprès de sa direction d'une part, mais également de ses collaborateurs et du public

- savoir motiver son équipe : s'impliquer et impliquer le groupe en la motivant afin d'atteindre les objectifs crédibles et réalisables de l'entreprise

- représenter fièrement son équipe et en être responsable, être exemplaire

Nous avons également pensé aux pires erreurs qu'un manager peut être amené à faire au sein d'une entreprise (malheureusement encore très fréquentes) :

- être individualiste : ne pas considérer son équipe et son travail, en se mettant en avant par rapport à ses collaborateurs, le manager doit savoir "s'effacer" pour mettre en avant le collectif

- négliger l'environnement psychosocial de ses employés : avoir un style de leadership autoritaire, en n'étant pas à l'écoute de son équipe

- un manque de confiance en son équipe, en ne sachant déléguer

- une communication peu franche et erronée auprès de son équipe, qui affecte la cohésion de celle-ci.

En conclusion, nous serons engagés dans une entreprise offrant des possibilités de s'épanouir, d'apprendre et qui nous donne de la fierté d'appartenance ; avec un manager fier de son équipe sachant être à l'écoute, courageux, juste qui accompagne et motive son équipe à se dépasser en reconnaissant et valorisant les investissements, la volonté et les réussites du collectif.

Un manager capable d'exprimer son ressenti positif ou constructif avec une vraie sincérité. Bref, une entreprise apprenante avec un manager doté d'une véritable intelligence émotionnelle qui fait partie intégrante de son équipe.

Je m'abonne

Hervé Aulner, directeur commercial Groupe La Poste, et les étudiantes projet réseau de l'IAE

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Groupe Up

Accroitre lengagement des collaborateurs est un veritable levier pour ameliorer la performance de lentreprise mais aussi la satisfaction de [...]

Sur le même sujet