Recherche
Se connecter

Quand les candidats se font payer pour des entretiens

Publié par JULIEN LEPONT le

Payer les candidats pour qu'ils passent un entretien de recrutement… Non, vous ne rêvez pas. Cela se passe aux États-Unis. Et bientôt en France?

Je m'abonne
  • Imprimer

Faire un chèque à un candidat qui vient passer un entretien. L’idée vous choque? C’est pourtant possible aux États-Unis depuis le lancement du site www.notchup.com. L’idée repose sur deux postulats: les entreprises préfèrent payer le candidat plutôt qu’un intermédiaire, site d’emploi ou cabinet de recrutement. Et avec ce système, les entreprises ont plus de chances d’attirer de bons candidats qui sont “bichonnés” par leur employeur et qui ne cherchent pas activement à changer de poste. Le principe? Les candidats créent gratuitement leur profil et déterminent le prix par entretien que l’entreprise qui recherche des forces vives devra leur verser. Le candidat peut aussi “blacklister” un certain nombre d’entreprises. Pour le moment, la seule manière d’accéder au site est d’être parrainé par un utilisateur, qui percevra alors 10% des sommes versées à son filleul lors des entretiens d’embauche. Par ailleurs, les entreprises qui recrutent versent à NotchUp une commission prélevée lors de chaque entretien. Une question se pose: cette référence immédiate et dominante à l’argent constitue-t-elle une bonne base pour démarrer une relation entre un employeur et un candidat?

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet