Recherche
Magazine Action Commerciale
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les soft skill à maitriser pour être un commercial performant

Publié par Astrid de Montbeillard le - mis à jour à
Les soft skill à maitriser pour être un commercial performant

Savoir-être, compétences personnelles et comportementales... les soft skill sont de plus en plus dans le collimateur des recruteurs. Focus sur ces outils RH efficaces au sein d'une équipe commerciale pour développer la croissance d'une entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

Empathie et pédagogie

Construire une relation de confiance avec son client ou prospect invite le commercial à adopter une posture d'écoute. Cette phase demande de se concentrer pleinement sur l'autre, de développer une empathie pour pouvoir ainsi poser les bonnes questions. Et ce, que ce soit lors d'un entretien en face à face ou lors d'un premier contact via un cold calling par exemple. On ne le répétera jamais assez, un bon sales est d'abord quelqu'un qui écoute et qui se met dans la peau de son interlocuteur. Il doit savoir décomplexifier les choses pour expliquer simplement les caractéristiques techniques les plus complexes de la solution qu'il propose. Etre pédagogue en somme.

Résilience et bienveillance

La prospection et la relance client demandent une certaine résilience pour ne pas se décourager. Il faut souvent près d'une dizaine de tentative de prise de contacts avant de décrocher un rendez-vous avec sa cible. Un bon commercial doit savoir garder sa motivation et sa détermination en toutes circonstances et faire preuve de résilience. Autre soft skill qui fait toute la différence lors de la construction d'une relation client : la bienveillance. Lors de son discours, le sales va chercher à apporter de la valeur à son client et parler de son offre en termes de bénéfices sans le noyer dans un discours technique ou trop exhaustif qui deviendrait ennuyeux et incompréhensible. Faire preuve de bienveillance tout au long de la relation commerciale engendre un discours gagnant-gagnant. L'objectif est de convaincre son auditoire que la solution ou le produit vendu va réellement l'aider. La compréhension des problèmes vécus par son prospect donne aux Sales davantage de crédibilité et d'aisance. Ce sens du contact permet aux meilleurs des vendeurs d'entretenir un réseau de qualité.

Adaptabilité

Autre qualité précieuse pour booster le chiffre d'affaires d'une entreprise : l'adaptabilité. Un sale efficace doit savoir s'adapter à tous types d'interlocuteurs et à tous les terrains. En itinérance, de par la nature de son métier, le commercial doit être à l'aise en toutes circonstances pour rester efficace.

Être organisé

Cette qualité très recherchée fait la différence entre un bon commercial et les vendeurs d'élite. Gérer son portefeuille clients demande d'être rigoureux et organisé pour optimiser son cycle de vente. Multitâche, le commercial doit bien gérer son emploi du temps. Prospection, rendez-vous, suivi client, la variété de ses activités demande une organisation de la semaine bien orchestrée pour une gestion du temps optimale.

Avoir l'esprit d'équipe

Enfin, toutes ces soft skills ne seraient pas complètes sans un bon esprit d'équipe. Les forces de vente doivent savoir collaborer et travailler de concert avec les autres unités de l'entreprise notamment avec les équipes marketing. Pouvoir suivre le succès des initiatives commerciales jusqu'aux ventes et aux ambassadeurs de la marque, permet aux équipes marketing de prendre des décisions bien orientées et ne plus voir leurs budgets gâchés. Un travail de groupe qui se trouve facilité par l'utilisation d'un CRM collaboratif qui se prête parfaitement au travail en équipe. Bien utilisé, ces outils permettent d'aligner objectifs et business.


 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page