Recherche
Se connecter

[En confinement avec] Antonie Tartary, directeur commercial chez Edenred

Publié par Julien van der Feer le - mis à jour à
[En confinement avec] Antonie Tartary, directeur commercial chez Edenred

La crise du covid-19 impose le confinement. Pendant cette période, nous allons à la rencontre des managers commerciaux pour connaître leur quotidien. Aujourd'hui, il s'agit d'Antonie Tartary, directeur commercial chez Edenred.

Je m'abonne
  • Imprimer

Comment organises-tu ta journée en confinement ?

Ma journée s'articule autour de deux fondamentaux : vie perso et vie pro. Côté vie perso : j'essaye de garder un rythme scolaire "normal" pour les enfants. Dans la mesure du possible, je maintiens une activité sportive quotidienne.

Côté vie pro : je m'assure en permanence que l'ensemble de nos clients bénéficient de la continuité de service attendue. Pour ce faire, j'échange quotidiennement avec les équipes opérationnelles autour de stats précises sur nos capacités à délivrer. L'animation et la priorisation des équipes sont des éléments clés. Je m'efforce également à faire des pauses régulières.

Quelles sont tes priorités à une semaine ?

Ma priorité numéro 1, c'est la santé et la bonne forme de mes équipes. Ensuite, ma priorité est toujours le service assuré aux clients.

En ce moment, il faut chaque semaine repenser l'organisation en fonction des besoins de nos clients et de leurs situations, du calendrier des décrets et de l'évolution de la crise sanitaire.

Dans le mois qui vient ?

Pour le mois à venir, la réflexion porte sur notre capacité à être acteur et moteur de la reprise, en mettant en oeuvre des actions pour dynamiser notre secteur d'activité.

Comment as-tu organisé l'animation de tes équipes ?

Tout d'abord, il faut informer quotidiennement les équipes et faire preuve d'écoute et de flexibilité, pour adapter nos actions au contexte. C'est l'objet de notre call du matin, qui permet de garder le lien, d'échanger sur l'actualité et de partager les décisions de l'entreprise, ainsi que leurs incidences sur notre direction commerciale.

Cette crise, exceptionnelle, est aussi un moyen de repenser nos modes de fonctionnement : nous avons lancé des ateliers de réflexion digitalisés, des jeux pour les enfants des collaborateurs, et les équipes me surprennent chaque jour par leur capacité à imaginer des solutions créatives.

Comment t'informes-tu durant la période ?

Je consulte les réseaux, j'échange avec mes collègues et mes homologues... Cette période est également propice à découvrir de nouveaux media, pour nourrir autrement ma réflexion grâce à un rythme de travail différent.

Comment anticipes-tu la reprise ?

Nous avons au sein du groupe Edenred des exemples de pays touchés par la crise avant la France qui se relèvent progressivement. Cela permet d'apercevoir une lueur, de rester solide et de comprendre que le retour à la normale ne se fera pas d'un trait.

Nous mettons en oeuvre des moyens conséquents pour relancer rapidement notre activité. J'ai totalement confiance dans mes équipes quant à leur capacité à fidéliser, développer et conquérir, ce qui constitue l'ADN de notre métier de commercial.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien van der Feer

Julien van der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet