Recherche
Se connecter

Cyrille Groll, la vente au service de la passion du sport

Publié par Laure Trehorel le - mis à jour à
Cyrille Groll, la vente au service de la passion du sport

Véritable amoureux du sport et des relations commerciales, Cyrille Groll n'aurait pu embrasser autre carrière que celle de directeur commercial dans le milieu sportif. Voici le parcours de l'actuel directeur commercial et business de l'Olympique Lyonnais, passionné et épanoui.

Je m'abonne
  • Imprimer

De la vente complexe

Vendre de l'événementiel sportif nécessite à la fois de l'imagination, de développer des relations de long terme, et une certaine souplesse d'esprit. "Il y un côté intangible... On vend un événement parfois longtemps avant qu'il ait lieu : 4 ans dans le cas l'Euro", explique Cyrille Groll, pour qui, toutefois, sa mission commerciale au sein de l'Olympique Lyonnais revêt un aspect plus concret : "Il existe davantage d'occasions de communiquer autour d'un club, accueillant plusieurs matchs par semaine, commercialisant des produits de billetterie, d'hospitalité (tribunes, espaces VIP...), de la formation, des partenariats..."

C'est ainsi que Cyrille Groll et ses équipes viennent de signer une affaire avec la compagnie aérienne Emirates : "Le plus gros partenariat jamais signé au Club, pour une durée de 5 ans, au prix de discussions commerciales menées pendant un an, avec son lot de rebondissements, d'incertitudes..." Pour Cyrille Groll, impossible d'exercer son métier sans deux qualités essentielles : la persévérance et la créativité.

"Au départ de chaque vente, il est important de trouver l'événement ou le format de prestation qui va correspondre à une marque, quitte à l'inventer s'il n'existe pas", insiste-t-il. En cela, le sponsoring a bien changé depuis le début de carrière de Cyrille Groll : "Il y a 20 ans, le sponsoring se résumait à un logo au bord d'une pelouse. Aujourd'hui, cela repose avant tout sur une relation forte, il faut raconter une histoire tout en ayant la vision business et ROI."

En représentation

En tant que directeur commercial de l'OL, la vente est un exercice de tous les instants, y compris en dehors du bureau. "Chaque match est une occasion de rencontrer des clients et des prospects. J'y assiste donc au moins deux fois par semaine", témoigne Cyrille Groll. Les espaces VIP rassemblent en effet entre 5000 et 6000 personnes par événement sportif. Et puis, le directeur commercial est largement sollicité pour se rendre aux événements de partenaires et autres manifestations en ville : "Cela fait partie du métier, mais je tiens à respecter une vie de famille équilibrée".

Pour autant, montrer que le club est présent dans un maximum d'endroits est important. Aussi, Cyrille Groll et son équipe se répartissent la couverture de ces événements externes. "C'est un terrain de prospection très fort, car il nous donne l'occasion de rencontrer des décideurs lors de dîners, de cocktails, etc" explique-t-il encore.

La carte internationale

CAA Eleven, le deuxième employeur de Cyrille Groll, lui ouvre les portes d'une carrière internationale. Cette agence suisse spécialisée dans les services commerciaux autour d'évènements sportifs lui confie alors la commercialisation des droits pour l'UEFA. Basé à Nyon pendant cinq ans, il multiplie les déplacements, en Europe et parfois au-delà, à raison d'un voyage par semaine environ.

"Même lorsque je ne me déplaçais pas, je baignais dans un univers international. L'équipe de CAA Eleven, d'une cinquantaine de personnes, regroupait 13 nationalités différentes et nous communiquions tous en anglais". Sur le terrain, quel que soit le pays, Cyrille Groll travaille à convaincre de grandes marques internationales de devenir partenaires de l'Euro. "Cette expérience fut un pas considérable dans ma carrière, tant parce que j'y ai géré l'un des trois événements sportifs les plus importants au monde, avec de belles négociations de partenariats internationaux, que parce que j'ai boosté ma capacité à parler - et à réfléchir ! - en anglais", témoigne le manager commercial qui, désormais, se déplace moins : "Je suis très content d'avoir voyagé, et aujourd'hui de me poser, même si je me déplace encore un peu, dans les pays anglophones majoritairement."



Du bas de l'échelle à l'OL

Celui qui aujourd'hui gère les négociations commerciales pour le Club rhodanien n'est pas issu d'une grande école de commerce. Cyrille Groll se rappelle ses tous débuts, après avoir décroché un master d'économie : "Chez IMG, société spécialisée dans le marketing et l'événementiel sportif, je me suis contenté de commencer par porter les cartons lors des événements." Et celui-ci de poursuivre : "Mais j'avais une telle volonté d'allier mon travail à ma passion pour le sport que j'ai persisté."

Stagiaire, assistant marketing et événement, Cyrille Groll forge ses premières armes au sein d'un groupe qui lui laisse sa chance. "Un jour, j'ai été appelé à remplacer la responsable de la gestion du tournoi de tennis féminin Open GDF", se souvient Cyrille Groll. Jeté dans le grand bain, il découvre à travers cette opportunité comment piloter un événement sportif, gérer un budget, cartographier le travail à abattre pour que l'événement se déroule au mieux.

Grâce à cette première expérience réussie, et au soutien sans faille de ses supérieurs, il devient manager commercial, puis directeur commercial et marketing. Animé par sa passion pour les évènements sportifs, et par son audace, il lance alors la première Color Run en France, un succès aussi bien sportif que commercial. "J'ai toujours été attiré par le sport, mais aussi par la vente et les relations commerciales", précise celui pour qui devenir directeur commercial dans le monde du sport semblait une évidence.

Sportif dans l'âme

Issu d'une famille ultra-sportive, dans les montagnes savoyardes du Dauphiné, Cyrille Groll a toujours côtoyé le monde sportif, comme pratiquant, amateur ou spectateur. "Je suis né sur des skis", plaisante-t-il. Ainsi, il commence par pratiquer le ski alpin en compétition, mais également le judo, le football pendant très longtemps, et plus récemment le vélo sur route et le VTT.

Le rêve professionnel de ce féru de sport aurait été de commercialiser des événements de ski. "Mais la réalité économique est telle que le football accapare aujourd'hui 90% des investissements de sponsoring", concède Cyrille Groll, pour qui l'un des plus beau souvenir en tant que commercial dans le sport reste lié au ski. Il s'agit du Triathlon de l'Alpes d'Huez. "L'une des plus belles épreuves sur lesquelles il m'ait été donné de travailler, en binôme avec Cyrille Neveu, ex-champion du monde de triathlon. Lui sur la partie sportive, moi pour le côté marketing et commercial, et la passion commune de la montagne. Un très beau duo, et des relations fortes et uniques avec les participants de cet événement", se souvient-il avec émotion.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet