Méthodologie

La boîte à outils du Leadership

Chapitre IV : Changer  le  cadre  de  référence

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

En proposant une vision en rupture avec l'existant, le leader introduit un changement et remet en cause les modes de fonctionnements actuels et les représentations que se font ses interlocuteurs de la situation.

  • Imprimer

Pour réussir, il doit à la fois avoir une compréhension fine des situations et des comportements et accompagner le changement.

Porter un autre regard sur les situations

Pour comprendre et agir dans un environnement complexe, le leader ne peut se contenter d'un mode de raisonnement analytique qui, s'il permet de résoudre les problèmes techniques, est inopérant face aux problèmes humains. Le leadership efficace nécessite une compréhension des situations aux niveaux des individus, de leurs relations et du système dans lequel ils interagissent. Le leader se donne ainsi les moyens d'identifier les niveaux auxquels il peut agir directement ou indirectement.

Par ailleurs, il est régulièrement confronté a des difficultés et des obstacles qui introduisent, chez ses interlocuteurs, le doute quant à la réussite de la vision partagée. S'il ne peut pas changer les situations, le leader peut les éclairer d'une manière nouvelle grâce aux techniques de recadrage. Cela consiste à changer la représentation négative qu'une personne ou un groupe se fait d'une situation, d'un fait, d'un événement ou d'un comportement pour lui donner un sens positif. En remettant en cause les croyances (paradigmes), le leader ouvre la voie du changement.

Accompagner le changement

Pour accompagner le changement qu'il impulse, le leader doit être capable d'anticiper les comportements probables des groupes et des personnes face au changement. En effet, leur volonté de coopérer est variable : certains sont favorables au changement, d'autres sont en position d'attente, d'autres encore sont hostiles. À cette caractéristique s'ajoute le fait que la capacité des interlocuteurs à faire progresser ou au contraire à freiner le changement est également variable. Fort de ce diagnostic, le leader peut choisir une stratégie relationnelle adaptée à chaque catégorie d'acteurs pour mieux les fédérer et créer une dynamique de changement. Cette démarche est particulièrement utile dans des processus de changement qui impliquent un nombre important de personnes.

Le leader doit également être en capacité d'accompagner la dimension émotionnelle collective du changement. En effet, les résistances des interlocuteurs s'expriment différemment dans le temps et chacun intègre le changement à son propre rythme. Le leader a donc intérêt à identifier où se situent les membres de l'équipe dans l'intégration du changement pour définir et mettre en oeuvre les modalités d'accompagnement les plus adaptées à chacun. Cette démarche est particulièrement utile dans des processus de changement de longue durée.


Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet