Méthodologie

La boîte à outils du Leadership
Chapitre I : Développer son  le adership personnel

Fiche 15 : Savoir dire non

  • Retrouvez 16 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

Savoir dire non lorsque c'est nécessaire

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Se doter d'une méthode pour apprendre à savoir dire non avec assertivité et développer son leadership.

Contexte

Toutes les situations dans lesquelles il est souhaitable que le leader n'accède pas à la demande ou à l'exigence de son interlocuteur parce qu'elle concerne un aspect non-négociable du projet, elle va à l'encontre des intérêts du leader ou encore qu'elle remet en cause une règle du jeu contractualisée.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Identifier les raisons de dire " non " ou " oui ".
  • Se préparer à dire " non ".
  • Dire " non " à la demande et " oui " à la personne en trouvant la forme et le ton justes.
  • Méthodologie et conseils

    • Identifier les raisons de dire " non " ou " oui "

      Le leader se posera utilement les questions suivantes : quelles sont les raisons pour lesquelles je souhaite " dire non " ? Quelles seront les conséquences du refus ou de l'acceptation pour soi, pour l'autre, pour l'organisation ?

    • Se préparer à dire " non "

      Avant de dire " non ", s'installer dans un état ressource : déterminé, sûr de soi, bien dans sa peau, légitime.

      Prendre le temps d'examiner si l'on souhaite dire oui ou non afin d'être clair dans ses intentions.

      Se donner un temps de réflexion avant de donner sa réponse. Dans ce cas, l'annoncer, s'engager à donner une réponse après réflexion et respecter cet engagement.

    • Dire " non " en trouvant la forme et le ton justes

      Trouver la forme pour dire " non ". Dans tous les cas, dire " non " à la demande et " oui " à la personne. Il ne s'agit pas d'être sec, dur, cassant mais au contraire de nourrir la relation.

      • En disant non, être tranquille et ne pas se sentir menacé dans sa fonction.
      • Ne pas se justifier mais expliquer les raisons de son refus.
      • Veiller à ne pas adopter une position défensive.
      • Repérer les besoins de la personne quand elle fait sa demande et l'aider à construire une solution adaptée pour elle. Être force de proposition et d'initiatives en préférant le " oui et... " et traiter ainsi avec son interlocuteur sa vraie demande.

    Plutôt négocier que de dire oui ou non.

    Reporter éventuellement la réponse à la demande à un autre moment plus propice pour soi et laisser ainsi l'autre trouver une autre solution.

    Avantages

    • Savoir dire non avec assertivité permet de se respecter, d'être réaliste, de clarifier la situation et d'éviter un oui-non ravageur.
    • S'habituer à ce que les autres disent aussi non à ses propres demandes et de vivre sereinement les refus : l'autre répond non à la demande et non pas à vous-même en tant que personne.
    • Savoir dire non, c'est aussi savoir dire oui : apprendre à dire un vrai non permet au leader de donner de la puissance et de la crédibilité à ses " oui ".

    Précautions à prendre

    • Veiller aux dérapages vers la passivité qui consistent à grossir le pouvoir accordé aux autres et à entrer dans un système de dépendance affective.
    • Être également attentif à ne pas tomber dans l'impulsivité qui pousse à réagir vivement avec un " non " rebelle.

    Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet